TOUBA ET INONDATIONS - Le bassin de Keur Niang est-il mieux outillé pour résister cette année aux eaux pluviales ? Serigne Mbaye Thiam mitigé...


D’une capacité d’absorption de 2850 m3 d’eau, le bassin de Keur Niang a montré ses limites l’année dernière (comme c’est le cas d’ailleurs depuis son installation en 1990) en cédant à la pression des dizaines de milliers de  m3 d’eaux pluviales drainées vers lui. 
En son temps, on avait indexé le défaut de cirage du bassin et l’absence de pompes à forte pression. 

Cette année, il pourrait mieux se comporter si l’on en croit aux assurances données par le ministre  de l’Assainissement. En effet, au terme d’une tournée en compagnie de l’ONAS dans la cité religieuse de Touba,  Serigne Mbaye Thiam a confié que « le bassin a été complètement curé. Cela a permis, dit-il, d’évacuer l’ensemble  des déchets soldes et de restaurer sa capacité d’origine. » Le ministre d’ajouter : « deux pompes nouvelles de1000 mètres cubes / heure sont venues en appoint aux 2850 m3 déjà disponibles ». Mieux, le mur a été rehaussé de 01 mètre.

Serigne Mbaye d’ajouter que l’Onas a aussi mis dans le dispositif un groupe électrogène qui fait fonctionner les pompes. « J’ai demandé qu’on mette un groupe de secours ».

Non loin de là, à Nguélémou qui est une zone inondable critique, une pompe de 1000 mètres cubes / h sera installée en plus de la mise en place d’une conduite de 400 mètres de diamètre alors que le précédent ne faisait que 200 m.

Invité à dire si le dispositif mis en place permettra de mettre un terme définitivement aux problèmes d’inondations à Touba, Serigne Mbaye Thiam choisira d’être formel, catégorique et clair. « Même le programme de 23 milliards que l’État vient de démarrer  ne permettra  pas de régler de façon définitive le problème d’inondations. Les propositions que nous avons dans ce sens parlent de plus de 100 milliards ».
Mercredi 29 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :