TOUBA / Crise de leadership à l'Apr- Alla Sylla souhaite un urgent arbitrage du Président Macky Sall


Une véritable armée mexicaine : voilà ce à quoi ressemble l'Apr à Touba. Une réelle crise de leadership gangrène le parti du Président Macky Sall depuis ses premières nuits d'existence. Cette crise est caractérisée, ces derniers jours, par le bras de fer qui a opposé le maire de la ville et le chef de village de Touba-Mosquée, les deux revendiquant une certaine hiérarchie sur les 72 autres chefs de village et délégués de quartier. 

De l'autre côté, c'est la casquette de Coordinateur qui divise et qui isole les partisans de Pathé Diakhaté. Ces derniers refusent toute hiérarchisation revendiquant une certaine légitimité pour avoir été, disent-ils,  des premiers combats politiques du patron de l'Alliance Pour la République.

Face à cet imbroglio, Alla Sylla, opérateur économique et grand responsable politique à Madyana, dit ne point savoir où se donner de la tête. '' Nous ne comprenons rien de ce qui se passe. Parfois, on nous dit que c'est celui-ci qui dirige, parfois on nous dit que c'est un autre. Nous ne savons même pas à qui remettre nos documents après la collecte des signatures pour le parrainage de notre candidat. Il est temps de tirer cette affaire au clair. Et pour cela, nous souhaitons l'arbitrage, le très urgent arbitrage, devrais-je dire,  du Président Macky Sall ''.

Interpellé sur ce phénomène de signatures vendues au plus offrant qui défraie la chronique à Touba , Alla Sylla confie à Dakaractu ne point être concerné. '' Je me refuse d'acheter une signature. Quand quelqu'un te vend sa signature , sois certain qu'il ne votera pas pour toi ou pour ton candidat. Nous, nous ne faisons signer que ceux qui partagent avec nous les mêmes convictions politiques.  Nous ciblons, pour ce qui nous concerne, les associations de femmes, de jeunes , certaines couches sociales avec lesquelles nous avons cheminé à travers des œuvres sociales. Dans mon coin, j'ai pu glaner 2000 signatures en une semaine. Ce qui était mon quota. Maintenant, je vais aller bien au-delà ''.

Alla Sylla d'espérer que les populations ont suffisamment été informées des '' innombrables réalisations du Président Sall à Touba ''.
Jeudi 13 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :