TOUBA - ALIOU DIA (Forces paysannes) : « Le défi de la production sera certes relevé, mais... »


À Touba dans le cadre de son périple habituel d'avant- magal, Aliou Dia est revenu sur la nécessité pour l'État du Sénégal de créer les conditions d'un bon écoulement de l'arachide aussitôt les récoltes effectuées.

Pour le leader des " Forces paysannes ", l'espoir d'avoir de grosses récoltes est fort et repose sur du concret à la suite de cet hivernage,  somme toute, pluvieux. Toutefois,  fait-il remarquer, " il ne suffira pas d'avoir beaucoup d'arachide. Il s'agira aussi et surtout  d'aider le paysan à vendre ses graines à temps et à bon prix. " En d'autres termes, " le défi de la production sera relevé, mais il restera à relever celui de l'écoulement avec une bonne tarification.  N'attendons point que les Chinois ou les Turcs reviennent avec de très forts prix. L'année dernière, les Chinois ont été jusque dans les champs pour acheter le kilogramme à 325 francs au moment où quelques moments plus tôt l'État  proposait 210 francs. Personne n'acceptera de vendre à 210 alors qu'à côté, quelqu'un offre 325 francs."

Aliou Dia ne manquera pas de rendre hommage au Khalife Général des Mourides pour l'intérêt qu'il voue au monde rural et surtout à celui paysan. "Nous allons toujours le trouver à Touba-Mboul à chaque approche d'hivernage solliciter ses prières pour que la pluie soit abondante et bénéfique. Malgré le Corona, il a été le premier à demander à ce que les paysans retournent dans les champs."
Vendredi 2 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :