TOUBA / ABDOULAYE NIANE (Téranga Sénégal) ' Les inondations ont fait fuir des populations meurtries, esseulées et laissées à elles-mêmes...Touba est négligée! '


Un réquisitoire sans appel du coordinateur national de la coalition Téranga-Sénégal '' au terme d'une tournée au niveau des quartiers de Touba dévastées par les inondations... Abdoulaye Niane, le moral au raz des pâquerettes après avoir rencontré les sinistrés, a dénoncé  '' une négligence de l'État du Sénégal qui, selon lui, manque de prendre au sérieux la cité religieuse. ''

À la tête d'une forte délégation, le leader politique était venu faire preuve de solidarité en apportant aux familles sinistrées un appui en denrées alimentaires et en produits antiseptiques.

Dans son discours, le professeur de droit et fiscalité à l'Université de Bambey se voudra ferme : ''Nous avons vu une population meurtrie, esseulée, laissée à elle-même. Dans une ville comme Touba, qui est une ville sainte, une ville de refuge, nous avons trouvé des populations qui fuient. Ce qui est une catastrophe. Nous sommes meurtris. Nous ne croyons que ce que nous avons vu , c'est un manque d'engagement politique, un manque de dynamisme politique. C'est la responsabilité de l'État qui est engagée. Et c'est une responsabilité lourde. Aujourd'hui, Touba mérite des investissements d'envergure assis sur des évaluations correctes  et non sur des chiffres fantaisistes qu'on donne aux populations. Il faut évaluer les besoins d'assainissement de Touba et y mettre le budget nécessaire. Nous avons des citoyens qui sont dans la deuxième ville la plus populeuse du Sénégal. Il faut que cette négligence cesse. Nous n'avons pas d'eau potable, pas de réseau d'assainissement performant,  pas de sécurité,  pas de système économique capable d'endiguer le chômage. Franchement, il est temps que le gouvernement du Sénégal pense à la ville de Touba. ''

Loin de s'essouffler, Abdoulaye Niane  marquera un petit temps d'arrêt sur la problématique de  l'eau dans la cité religieuse. '' La mauvaise qualité de l'eau  crée des problèmes de santé aux populations. Épisodiquement cela peut amener des maladies comme le choléra. Il faut de gros investissements. Nous croyons qu'avec le travail extraordinaire du Cheikh, Touba doit être considérée autrement ''. Il dénoncera les chiffres en francs balancés par les autorités de l'État pour quantifier des réalisations. Le plus important reste que ces réalisations fassent des résultats.
  '' Le problème, dira-t-il,  ce n'est pas ces chiffres qu'on balance. Ce  qui est important, c'est l'évaluation qu'on en fait ''.

Interpellé sur la Présidentielle 2019, Abdoulaye Niane confie travailler dans une coalition pour le départ du Président Macky Sall.
Lundi 3 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :