TERRORISME : Les incroyables révélations de Makhtar Diokhané


Expulsés du Niger et accueillis à Dakar en même temps que les combattants Omar Yaffa dit Abu Hafsa, Ibrahima Diallo alias Abu Omar et Cheikh Ibrahima Ba appelé Abu Khaled, Makhtar Diokhané a « parlé » face aux enquêteurs. Il a avoué que le groupe avait commencé à se former en 2012 suite à une réunion tenue au Lac Rose à la suite de l’attaque de la mosquée de Diourbel dirigée par imam Abdou Karim Ndour. Mais il reconnaît n’avoir pas été beaucoup engagé lors de cette réunion organisée par Assane Diène et Ibrahima Ba dit Zaïd, deux combattants sénégalais tués à Syrte.
Diokhané précise que son bailleur de fonds Moustapha Diop dit Abu Hatem - qui serait aussi mort en Lybie - qui lui avait envoyé 65000 euros n’était pas d’accord avec la démarche du groupe.
Par rapport à son départ pour le Nigéria, il le justifiait par un contrat de travail pour enseigner le Coran pour lequel il a été démarché par le même Moustapha Diop via la messagerie cryptée Telegram très utilisée par les terroristes auprès de Abou Souhaib, saoudien de son état établi en Syrie. Il recevait un salaire mensuel de 1500 euros indépendamment de son logement.
Hormis les 12000 euros qui lui avaient été offerts gracieusemen par Aboubacar Shekau - chef de A Boko Haram - à travers l’intermédiation du Général Aboubacar, il faisait observer qu’une partie de cet argent appartenant aux dix autres Sénégalais était confiée à un Nigérian du nom de Malam Moustapha.
Arrivé sur place au village de Diaboulam, à 70 kilomètres de la capitale en passant par Guédiawaye - Kaolack (pour recevoir la bénédiction de l’imam Alioune Ndao) – Niamey – Oifa - Zender et enfin Abadam, il avait trouvé une trentaine de Sénégalais dont Moussa Aw alias Abu Doujana, Mouhamed Ndiaye alias Abou Youssouf, Moussa Mbaye alias Abu Nafila, Abu Zar, Mouhamed Mballo alias Abu Zilkifli, Moustapha Faye alias Abu Usama, Omar Yaffa alias Abu Hafsa, Ibrahima Diallo alias Abu Omar, entre autres.
Dans le bastion de Boko, le nommé Aboubacr Gueye était le porte-parole des Sénégalais auprès
de Chakau. Et c’est lui même qui a négocié la sortie de 20 combattants sénégalais même si ce dernier lui avait remis 6.000.000 nairas.
 
Jeudi 28 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :