TEKKI NA! (Par Didier Awadi)


TEKKI NA! (Par Didier Awadi)
Dakar le 13 juin 2019
Mon cher Ndiaye, c'est encore moi Ndiaye. Comment  va l'état de ta santé là bas au canada? Quant à moi ici, Dieu merci. 
Bref trêve de salamalecs, j'ai décidé de ne plus t'écrire. Oui tu as bien lu, ceci sera ma dernière lettre. 
En vérité tu ne mérites pas que je perde mon temps à aller à la boutique, acheter du papier, une enveloppe, un bic bleu, un timbre, après avoir marché sous le chaud soleil jusqu'à la poste, me taper l'attente devant une caissière "soff" aigrie qui ne m'a même pas calculé avant de me servir, avec ce regard haineux, dont seules les femmes dont le khessal à mal tourné, ont le secret. Je te parle de ces vieilles rombières, anciennes gloires, qui ont pris 50 kilos après la cinquième grossesse, et qui ne comprennent toujours pas pourquoi elles sont trompées par des maris ventripotents, petits fonctionnaires absentéistes, corrompus, menteurs professionnels, infidèles patentés, à la recherche perpétuelles des petites vedettes super fraîches de séries sénégalaises genre: "maîtresse d'un homme marié"(comme si on pouvait être maîtresse d'un célibataire). Ca m'énerve, non, toi tu m'énerves. Je disais donc, je ne t'écrirais plus.
Ndiaye je suis sûr que tu as reçu toutes mes lettres, tu as beau faire le mort, tu les as toutes lues. Ça môme, j'en suis certain. Tu sais, chaque fois que je prends le temps de m'asseoir devant ma feuille, je le fais au nom de ce qu'il y a de plus sacré pour un Ndiayène. Et je ne parle pas de riz, ni de thé, de dormir, de colas, ou encore de madd, quand bien même, il serait assaisonné de sucre, de sel, de poivre, de piment, avec un "khott" bien gras et extraordinairement moelleux, pour ne pas dire juteux, consommé après avoir macéré trois heures au frigo, ce n'est pas ça Ndiaye:  C'est LA FAMILLE. Mais je doute que tu saches encore, ce que cela signifie...
Mais billaye DIEU te voit. 
Tu sais, j'aurais pu te donner plein de nouvelles de la famille mais je ne le ferais pas. 
A quoi ça sert de te dire que PAPE MBAAY est en chômage technique parce que les travaux du Train Express Régional TER sont arrêtés faute d'argent dans les caisses de l'état. S'il te plaît, ne me parles pas de l'inauguration en grande pompe du chef de l'état, on était en campagne électorale, les élections sont TER minées.
Sophie DIOP, qui se disait madame "je connais tout le monde", je suis cadre du parti, j'ai gagné des marchés de l'état, attend toujours d'être payée. On lui a dit d'attendre, que le ministère a été ponctionné et que peut-être, si le budget est remis en place en Juillet,  au lieu du mois de Mars comme convenu, elle serait remboursée pour  les frais qu'elle a avancé pour les travaux effectués et pour lesquels madame la baronne, "Bari affaires" s'est endettée auprès de sa banque. Les huissiers rôdent autour de chez elle, ça ne sent pas bon du tout.
Mais à quoi ça sert de te raconter tout ça, je ne dirais plus rien du tout. 
J'aurais pu te parler de l'affaire BBC, le scandale du pétrole et du Gaz qui secoue la république et la famille du Président, tu sais c'est l'affaire dont le jeune Sonko l'opposant radical parlait dans son livre ''solutions''. Apparemment l'histoire, ou plutôt la BBC semble lui donner raison. j'aurais pu te dire ce qu'on raconte sur le petit frère du président, celui qui aurait été l'intermédiaire (juste par hasard alors qu'il se promenait banalement en Chine) de ce MEGA DEAL du SIÈCLE avec un milliardaire humanitaire Roumain qui a découvert lui aussi par hasard les énormes réserves de pétrole de gaz du SÉNÉGAL. C'est une histoire compliquée pour moi personnellement.  Il paraît que l'IGE ( l'inspection générale d d'état) avait dit dans un rapport au président de ne pas signer, le président a dit qu'il n'avait pas vu ce rapport, et donc il a signé. Son excellence ne semble pas comprendre toute la polémique autour de cette banale affaire, c'est sûrement encore un coup des "opposants jaloux" comme ils disent. Il y a des imprudents qui osent démentir le président insistant sur le fait qu'il aurait bien reçu le fameux rapport. Maintenant ce fameux rapport traîne sur internet et le procureur voudrait savoir qui est la taupe qui a laissé fuiter le rapport secret. Le problème n'est donc pas sur le fond mais juste  sur la forme apparemment. Moi je n'y comprend rien et surtout, je ne veux pas de problèmes, je ferme ma bouche.
  Tout ce qui m'intéresse dans cette affaire, je vais te le dire. Il paraît que c'est un business qui pourrait rapporter à chaqun des 15 millions de sénégalais que nous sommes, un minimum de 400.000frs cfa par personne. il y a de grandes manifestations ainsi que des marches qui se préparent, le pays vibre, les gens sont scandalisés, mais moi en vérité, tout ce qui m'intéresse dans ce feuilleton, c'est  juste mes 400.000fr à moi. Mon blé, mon flouz, ma part, mon dû, mon "gué juste", mon pognon, mes biftons, ma maille, mon wari, mon khaliss, my money, mi diňero, mon patiana, enfin mon fric quoi, mon argenttttttt!!!!  Ça me permettrait de payer cet usurier de DIALLO le boutiquier du "kogn". Ce traitre n'arrête pas de me vilipender, de raconter ma vie privée à tout le quartier. Tout le monde a des périodes difficiles dans sa vie, il pourrait le comprendre, et ce n'est pas pour 77560 fr cfa que je lui dois, depuis seulement 5 mois, qu'il doit me faire une pub mensongère, au point que je ne passe plus du côté de sa rue,  et billaye ça me fait très mal...  
Tu sais, c'est là où habite la petite  BIJOUX. Je dis petite, mais c'est sans compter avec la générosité de la nature envers ses attributs et atouts naturels, fruits d'un héritage génétique très très généreux et que seuls la grâce et le génie peuvent mettre à la disposition de l'harmonie afin qu'elle soit sublimée à un niveau de perfection inégalée, bilaye Ndiaye j'en perds mon latin, il est difficile d'exprimer ma pensée à la manière de Senghor ou de Césaire dans la langue de Molière ou de  Voltaire. je préfère encore me taire... NDIAYE GONÉ BI BAAKH NA! Les vieux sont toujours obligés de marquer une pause pendant le damier, pour apprécier ce que la nature dans son infinie bonté a su offrir à cette douce et tendre Njagamar.
je suis obligé, disais-je donc, de faire tout le tour du quartier,  pour ne pas croiser le regard percant, cinique, sadique, satanique, maléfique, vicieux, malsain, sournois, mesquin et inquisiteur et les "BONZOURRR PATARON" très appuyés et pleins de sous-entendu de ce mauvais musulman, MAMADOU WOURY DIALLO sur la ceinture de mon père il ne l'emportera pas au paradis. Je ne sais même pas pourquoi je te raconte tout ça, et puis sakh je me suis promis de ne plus rien te raconter. je ne te dirais rien. Nada, touss, foye, nix.
PS: garde ton misérable portable canadien J'en ai plus besoin, car bientot je serais riche et avec mes 400.000 francs de l'argent SALL, j'irais au marché ALIZÉ m'acheter un Samsung S10 +.
NDIAYE TEKKI NA!
Bye! 
C'est Ndiaye. 
Ps2:  je suis prêt à te donner une dernière chance mais à la seule condition que tu répondes immédiatement  et surtout que tu fasses un geste. Tu sais que je serais bientôt riche et que bientôt J'aurais un téléphone tout neuf, il me faudra juste des airpods, ça môme ça ne te coûtera rien du tout au Canada 

Maillon vehiculatoire de la pensée de Ndiaye : 
DIDIER AWADI
Samedi 15 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :