Suspension des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine : L'OMS fait machine arrière.


Suspension des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine : L'OMS fait machine arrière.
Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, a annoncé ce mercredi 03 juin la reprise des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine. Cette décision fait suite aux nombreuses plaintes dont l'étude de la revue The Lancet sur la chloroquine fait l'objet depuis sa publication. L'Oms avait, sur la base des conclusions de l'étude en question, trouvé opportun de suspendre temporairement l’enrôlement de malades atteints du Covid dans les essais "Solidarity" comme potentiel traitement. 

Menée par quatre cardiologues, l'analyse rétrospective qui a impliqué selon ses auteurs, prés de 100 000 patients de 671 hopitaux sur 6 continents, a disqualifié la chloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19. Il a été "démontré" que les deux molécules administrée seule ou avec un antibiotique acroiteraient le risque d'arythmie cardiaque et de décès chez les malades du nouveau coronavirus. 

Après la publication de l'étude le 22 mai dernier dans le Lancet, plus de 100 scientifiques ont adressé une lettre ouverte à la revue anglaise pour demander des explications sur certains aspects. Selon ces praticiens dont un Pr sénégalais, il s'agissait de retracer les données fournies par Surgisphere à l'équipe du Dr Mehra. Mais également de poser un certain nombre de questions sur la méthodologie employée par les auteurs qui, jusqu'à présent, n'ont daigné apporter des éléments de réponse convaincants. Ce qui a eu pour conséquence une mise en garde de la revue Lancet à l'égard de ses lecteurs quant à la fiabilité des données qui ont été publiées dans ses lignes. 

Alors que l'Oms s'est ravisée, maintenant tous les yeux sont rivés sur la France qui avait, dans la foulée des conclusions de l'analyse observationnelle, interdit l'usage de la chloroquine dans le traitement du coronavirus. 
Mercredi 3 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :