Soutien à la présidentielle de 2019 : Serigne Fallou Fall Mbaor écrit à Me Abdoulaye Wade


A Maitre Abdoulaye Wade ancien Président de la république du Sénégal 

                                                Touba Janvier 2019

Monsieur le President,

Je fais suite aux échanges que nous avons eus, il y a quelques semaines, relatifs à l’élection présidentielle du 19 Mars prochain,  pour me permettre de vous adresser, à nouveau, un message dont l’ objectif est de vous réaffirmer mon souhait de voir la candidature de mon frère, Karim Wade, validée par le conseil constitutionnel.  En effet, je vous avais déjà fait comprendre, dans ma précédente correspondance, que le peuple Sénégalais, qui avait été abusé, est maintenant conscient du rôle primordial que vous pouvez encore jouer pour aider ce Pays à se mettre dans la voie du développement en tirant profit de l’ exploitation de ses richesses bradées au profit de la France par le régime actuel. 

Tout le monde sait que toutes les réalisations de l’actuel président sont des projets que vous aviez conçus, fuselés ; certains réalisés en partie: c’est le cas du MCA, rebaptisé Sénégal émergent, qui est en train de voir le jour sur le site de Diamnadio que vous aviez vous mêmes retenu

Cela dit, dans le cas, non souhaitable, où la candidature de Karim Wade ne serait pas validée ( si elle est validée Me Madicke renonce à sa candidature), je vous saurai gré, Monsieur le président, de bien vouloir réexaminer l’idée que j’avais émise de vous voir soutenir votre jeune frère, votre condisciple, collaborateur et compagnon de tous les jours, Maître Madické Niang. Connaissant  bien, maintenant, les sentiments profonds d’estime et de gratitude qu’il nourrit à l’ égard de votre famille et à vous mêmes, Je suis en mesure de dire que, si vous décidiez de soutenir une coalition, ce qui plus que probable, l’idéal serait de choisir Madicke 2019, candidat de substitution naturel du PDS, pour diverses raisons dont je citerai:  

1 - Macky SALL verrait, toujours, d’un mauvais œil l’accession au pouvoir de Karim de son vivant, car l’ injustice qu’ il lui a fait subir reste gravée  dans les mémoires, de ce fait, une décision qui blanchisse Karim à 100% et le rende eligible et difficilement envisageable. 

2 - Idrissa SECK aussi peut ne pas avoir digéré son écartement du pouvoir et ses déboires judiciaires.

3 - Sonko qui a dit à qui voulait l’entendre qu’il veut enterrer ce système “pourri”  qui a prévalu du Président Senghor au Président  Macky SALL. On l’a même entendu dire que tout ceux qui ont eu à diriger ce Pays méritent d’ être fusiller. Même s’il a par la suite relativisé, de tels propos venant d’ un Salafiste réel ou supposé, doivent être considérer avec tout le sérieux nécessaire. 

Il reste maintenant le PUR, Khalifa et votre ami et frère Madicke dont le vœux le plus cher c’est de vous traiter avec toute la considération  due  à votre rang et vous honorer pour tous les sacrifices que vous avez consentis pour l’ intérêt du peuple Sénégalais. Il l’a publiquement dit lors de l’ inauguration de sa permanence à Mbacke.

J’espère, Monsieur le Président, que vous entendrez ce cri du cœur de la part d’ une personne consciente de votre inestimable valeur qui voit en vous l’ homme providentiel, le seul capable de sauver le navire Sénégal en détresse. J’ en appelle donc à votre indulgence légendaire et à vos capacités de dépassement et de pardon pour répondre à cet appel. 

Puisse Allah vous garder, en bonne santé, des décennies encore parmi nous.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’ expression de mes salutations empressés. 


                                    
Serigne Fallou Fall Mbaor
                                     
Mardi 22 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :