Soudan : des membres des FDS tués lors d’un échange de tirs avec un nouveau groupe djihadiste.


Soudan : des membres des FDS tués lors d’un échange de tirs avec un nouveau groupe djihadiste.
Un nouveau groupe djihadiste a vu le jour au Soudan. Le « Mouvement pour le prêche et le combat » a revendiqué ce mercredi 29 septembre, la mort de six membres des forces de défense et de sécurité.

Selon plusieurs médias dont RFI et Africanews visités à Dakaractu, les services de renseignement soudanais ont affirmé avoir perdu cinq officiers lors d’un échange de tirs mardi 28 septembre dans une maison du quartier de Jabra, à Khartoum. Ils ont aussi rapporté avoir arrêté onze terroristes de différentes nationalités.

Khartoum relie ces djihadistes à une cellule de l’État Islamique. Mais dans sa communication, le « Mouvement pour le prêche et le combat » a nié être affilié à l’État Islamique.

Le nom du groupe rappelle des dénominations déjà bien connues en Afrique du Nord et de l’Ouest. L’ancêtre d’Al Qaïda au Maghreb Islamique s’appelait avant 2007 le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Au Nigeria, la branche de Boko Haram fidèle à Abubakar Shekau – tué en mai 2021 par les djihadistes de l’État Islamique en Afrique occidentale- répond au nom de « Groupe sunnite pour la prédication et le jihad » et avait des liens avec Al Qaïda. 

Doit-on juste y voir une ressemblance ou une influence ? En tout cas, le Soudan est connu pour avoir servi de point de chute au défunt chef d’Al Qaïda, Oussama Ben Laden entre 1992 et 1996.

Les prochains jours seront édifiants sur l’affiliation ou non de cette nouvelle organisation qui a déjà revendiqué la tentative de meurtre contre le Premier ministre Abdallah Hadock en mars 2020 et promet de poursuivre ses attaques en dépit des « manœuvres médiatiques » du gouvernement.
Mercredi 29 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :