Sortie contre la formation du Gouvernement : Youssou Touré essuie les flèches du CERMA


Après sa sortie incendiaire contre la formation du nouveau Gouvernement, Youssou Touré ancien ministre conseiller a essuyé les flèches de ses désormais ex-compagnons du réseau des enseignants de l’APR. Adama Fall et ses camarades qui ont depuis lors mis sur pied le Collectif des Enseignants pour la Réélection de Macky(CERMA), n’ont pas ménagé leur ex-camarade.
« Aujourd'hui,  un effet de mode est en train de gangréner le landerneau politique  à travers des comportements qui frisent l'animalité. Des personnes malhonnêtes se permettent de croire que le Président Macky les trahit en ne les nommant pas alors qu'hier ils n'étaient rien. Aujourd'hui on les cite parmi les personnalités de ce pays  car quelque part le Président les a hissés au sommet et leur a donné des titres et des grades qui resteront pour l'éternité. C'est pourquoi la sortie de Monsieur Youssou TOURE est incommode et indigeste car cela traduit l'adage ouolof « proukh dou gueureum gnamou daw ». Qui est-il pour que le Président fasse de lui un ministre parmi tant d'autres responsables de la première heure? » se sont d’abord demandés les animateurs du CERMA.
«  Il n'a pas été plus méritant que nous tous qui avons mouillé le maillot au moment où les gens nous considéraient comme des pestiférés, des marchands d'illusions. Il n'existe de personnel politique dans l'APR à nommer ad vitam eternam. En fonction des opportunités et des enjeux, le Président choisit l'équipe qui lui convient. Et pourtant pour ce début de quinquennat la plupart des femmes et des hommes choisis sont des responsables qui étaient là avec nous dès le départ. Moïse Diégane Sarr, Dame Diop, Fofana, Camara, tous et tant d'autres ont fait la saga avec nous. Mr Touré n'a pas traduit en paroles les sentiments des enseignants » ont-ils ajouté. Aussi cette sortie de Youssou Touré, diront pour finir Adama Fall et ses camarades, «nous conforte d'ailleurs dans l'idée de créer le CERMA  (Collectif des Enseignants pour la Réélection de Macky) après la faillite du réseau alors qu'on s'acheminait vers les élections présidentielles. Arrêtons ces débats de caniveau, car le Président est dans le temps de l'action. Accompagnons le Président pour la réussite de sa mission. Les enseignants seront toujours à ses côtés, le CERMA aussi ».
 
Lundi 15 Avril 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :