Sonko se radicalise : « si Macky Sall veut me liquider, il devra se salir les mains… »



Le leader de Pastef Ousmane Sonko ne va pas répondre aux enquêteurs dans l’affaire « Sweet Beaute » estimant que la procédure est viciée. Il l’a démonté de fond en comble estimant « qu’elle est nulle et non avenue ».
« Aucun juriste dans ce monde ne remettra en cause ce que je dis » a-t-il tonné. Le leader de Pastef d’ajouter « que de mémoire de praticiens jamais une procédure n’a jamais été aussi expéditive ». Faisant de l'humour, il ajoutera « que le seul domaine où Macky Sall fait du Fast Track, c’est dans celui-ci ».
Revenant sur ses propos au lendemain de cette affaire il a tenu a précisé avoir dit que « si mon immunité est levée et les règles sont respectées » il irait répondre, ce qui en son sens n’est pas fait. Il a aussi récusé la procédure au niveau de l’Assemblée Nationale estimant que « la commission et la plénière qui se tient demain ne peut pas lever son immunité parlementaire. Parce que la Constitution est irrégulière ». Toute « cette mascarade » vise un seul but a-t-il ajouté, « c’est d’arrêter Ousmane Sonko le plus rapidement possible, est lui décerner un mandat de dépôt, ouvrir une instruction non limitée dans le temps pour me laisser pourrir en prison (…) voilà cette affaire qui est une affaire entre Ousmane Sonko et Macky Sall » a-t-il déclaré.
Pour Ousmane Sonko enfin si Macky Sall veut le liquider, il devra « se salir la main » a-t-il indiqué.
« Je vous l'avais dit,  Macky Sall n’en a cure du droit et des procédures. J’ai décidé d’invoquer mon droit constitutionnel naturel à la résistance à l’oppression. La nature humaine c’est de résister à l’oppression quand elle s’exerce contre vous ». « Quel que soit ce qui se passera demain dans leur machin, mon immunité restera intacte » a-t-il conclu.
Jeudi 25 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :