Son procès renvoyé au 02 mars 2022, Barth regrette : « Ce qui me dérange, c’est que j’irai malheureusement répondre en tant que maire de Dakar »


Le procès en appel du maire de Mermoz / Sacré-Cœur dans l’affaire Ndiaga Diouf tué en 2011 a été renvoyé ce  au 02 mars prochain. Un énième renvoi que Barthélémy Dias a regretté en sortant du tribunal ce matin : « le juge a appelé les uns et les autres. Malheureusement, j’étais seul à la barre avec le père du défunt Ndiaga Diouf. Nous nous rendons compte que dans ce dossier il n’y a pas de commanditaire. Il faut juste le classer sans suite », considère le maire.
En revanche il aura, dit-il à regretter que cet énième renvoi coïncide avec son mandat en tant que maire de la ville de Dakar. 

« Nous sommes reconvoqués au tribunal le 02 mars, pour certains, une coïncidence. Mais je déplore que je doive me rendre au tribunal en tant que maire de la ville de Dakar. Ce serait regrettable pour notre démocratie », a t-il servi devant les autres leaders de la coalition Yewwi Askan Wi comme Ousmane Sonko de Pastef, Malick Gakou du Grand Parti, Déthié Fall du PRP et Cheikh Ahmed Tidiane Youm du PUR qui l’ont accompagné au tribunal pour lui manifester leur soutien.

Barthélémy Dias a ensuite salué la démarche pacifique durant le trajet vers le tribunal et réaffirme qu’ils sont tout sauf violents et que cette violence vient évidemment du camp adverse.
Mercredi 1 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :