Sommet UE - UA : Macky Sall plaide pour le maintien du financement sur le gaz.


Recevant ce 10 février, en audience à la présidence, la présidente de la commission de l’Union Européenne (UE), Ursula Von Der Leyen, le président Macky Sall, par ailleurs, président en exercice de l’Union Africaine (UA), a plaidé pour la poursuite des efforts de l’UE dans l’accompagnement lié à la transition énergétique.

Il a réitéré en faveur du continent le maintien du financement sur le gaz afin de soutenir l’industrialisation de l’Afrique et l’accès universel à l’électricité. Des questions qui seront au cœur du sommet Afrique - Europe prévu le 17 et 18 février à Bruxelles.

« Plus de 600 millions d’africains restent encore privés d’électricité », a-t-il expliqué à la sortie de son audience avec la présidente de la commission de l’UE sur cet événement entre les deux (2) continent.

À en croire Macky Sall, l’Europe et l’Afrique ont intérêt à travailler ensemble du fait de la proximité géographique,  mais pour les opportunités d’investissement et de partenariat afin d’assurer une croissance et une prospérité partagée.

Le chef de l’État a exprimé sa satisfaction pour la qualité de la coopération entre le Sénégal et l’UE, mais aussi entre l’Afrique et l’institution européenne. Il a rappelé l’intérêt de cette relation qui porte sur la gouvernance économique et démocratique, le développement agricole durable, la sécurité alimentaire, l’eau en milieu rural, l’assainissement, la sécurité, la paix, la stabilité et l’immigration.
Macky Sall a, également, exprimé ses remerciements à l’endroit de l’UE pour son soutien aux efforts de résilience économique, sociale et sanitaire dans le cadre de la pandémie de la Covid-19, mais aussi de l’initiative Covax qui a permis de mettre plusieurs centaines de doses de vaccin à la disposition de l’Afrique.

« Notre ambition commune est de parvenir à un partenariat rénové, modernisé et davantage orienté vers l’action », a déclaré le Chef de l’État, Macky Sall, qui a décliné entre autres sujets débattus lors du face-à-face avec son hôte. Il s’agit de la lutte contre le terrorisme, les infrastructures en Afrique, de l’agriculture, de la relance des économies, la réallocation des droits de tirages spéciaux de la part des pays riches vers l’Afrique, de la transition énergétique et de la transformation digitale du continent. Toutes ces questions vont être passées en revue lors du sommet entre l’Afrique et l’Europe.
Jeudi 10 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :