Sodagri-Moussa Baldé dans la Casamance naturelle : de la sécurité alimentaire à la souveraineté alimentaire


Le directeur général de la Sodagri vient d’effectuer une visite dans les périmètres rizicoles de Bignona, Sédhiou et de Kolda les 12 et 13 octobre. Et ce, pour s’enquérir de l’état des cultures et des producteurs dans ces zones.

« Nous espérons avoir cette année des récoltes abondantes grâce à la bonne pluviométrie comparée à celle de l’année dernière », annonce le directeur général de la Sodagri Moussa Baldé en clôturant ce périple.

Mousba Biaye productrice dans la vallée de Bambali (une des étapes de la visite)

de dire : « Nous travaillons avec des moyens rudimentaires. Ce sont nos mains qui remplacent la machine. Tout ce que vous voyez est fait à la main, grâce aux semences de qualité distribuées par la Sodagri nous espérons récolter beaucoup cette année ».

Elle ajoute à ce propos : « la riziculture renait chez-nous grâce à la Sodagri car elle y était morte. Nous voulons des engrais, des tracteurs pour alléger nos durs travaux et avoir des rendements de qualité. »

Abordant dans le même sens, le DG de la Sodagri d’avancer : « après avoir félicité ces braves femmes pour ce travail fait à la main. Notre rôle est de vous accompagner jusqu’à l’autosuffisance par la distribution de semences de qualité, de matériels agricoles et l’aménagement de la vallée. »

Aujourd’hui, la riziculture est en train de renaitre dans ces zones puisqu’elle était délaissée à cause du manque de semences, de la salinisation des sols et du faible rendement. Partout, la délégation est passée le témoignage des producteurs est unanime, le DG de la Sodagri est un homme qui cultive l’autosuffisance. La Sodagri rend aujourd’hui, la dignité alimentaire aux populations en liant l’acte à la parole.

Samba Baldé chef de village de Sinthiang Sana  commune de Koulinto(département de médina Yoro Foula) de soutenir avec enthousiasme : « je dis que Moussa Baldé est pour nous le « prophète de l’autosuffisance ». Il tient ses promesses, aujourd’hui, nous disposons d’un motoculteur et d’une décortiqueuse et des semences de qualité. Il nous a rendu notre dignité alimentaire avec les bons rendements. Et de plus, il a éradiqué la faim. »

Le DG de la Sodagri par ailleurs, président du conseil départemental de Kolda de soutenir « nous voulons éliminer le pilon pour le moulin. Et surtout que les populations consomment ce qu’elles produisent pour éliminer la faim, stopper l’émigration clandestine… »

Pour cela, l’apôtre de l’autosuffisance, Moussa Baldé pense qu’avec la Sedab et le nouveau programme (PARIS), les populations auront non seulement du riz en abondance mais aussi des légumes par la mise en place de périmètres maraichers.

 
Lundi 15 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :