Société : Le Sociologue Alboury Ndiaye tire la sonnette d’alarme sur ‘’la déchéance morale et la crétinisation des masses’’ au Sénégal


Société : Le Sociologue Alboury Ndiaye tire la sonnette d’alarme sur ‘’la déchéance morale et la crétinisation des masses’’ au Sénégal
L’accoutrement efféminé de Ouzin Keïta, le jour de sa soirée d’anniversaire au Cices tenue le samedi dernier, est de ces faits qui ont suscité l’ire de beaucoup de Sénégalais.
Mais au-delà des plaintes de beaucoup d’internautes dans les réseaux sociaux, cela a eu l’heure de pousser le Docteur en sociologie politique à l’Université de Franche-Comté, Alboury Ndiaye, à s’indigner profondément de cette situation déplorable. Dans une tribune où il qualifie le Sénégal d’aujourd’hui de "triste pays gagné par une culture de la déchéance morale et de la crétinisation des masses”, le Dr Alboury Ndiaye a laissé parler son cœur. Il évoque une crise morale sans précédent dans son cher pays. 
  
‘’En observant l'évolution de notre pays, nous nous rendons aisément compte que le Sénégal traverse une crise morale sans précédent. Cette déchéance morale est présente dans toutes les sphères de la vie sociale, mais j'ai choisi de me focaliser sur la jeunesse, couche importante de notre société’’, a-t-il dit. Leader du mouvement ‘’Nouvelle vision pour le Sénégal’’, il évoque, pour le regretter, l’estime que le monde vouait aux Sénégalais qui, à ses yeux perd du terrain pour des futilités. ‘’Dans un passé récent, et cela est toujours le cas, le Sénégal était loué pour la grande qualité de sa jeunesse ferment de sa vigueur intellectuelle. Depuis quelques années, notre société va mal, notre jeunesse va mal et touche le fond. Cette situation est la résultante d'une entreprise de crétinisation de notre jeunesse savamment orchestrée par des médias irresponsables sans véritable ligne éditoriale et des artistes et personnalités publiques qui se devaient d'être exemplaires en promouvant les bonnes valeurs caractéristiques du Sénégal d'antan’’.
 
‘’ Cette dépravation sociétale est notre échec à nous tous’’

 
‘’En effet nous sommes passés de ‘’Génies en herbe’’ à ‘’Sen petit gallé’’ en passant par des guignols, des hommes et femmes publics irresponsables qui sont les porteurs d'une véritable contre-culture faite d'homosexualité, de prostitution à peine déguisée et de vulgarité en toutes sortes’’, a dit le Dr Ndiaye, par ailleurs dirigeant d’une Ong dénommée ‘’Mosaïque’’ dédiée à l'emploi des jeunes en France.
 
Au vu de tout ce qui se passe dans la société sénégalaise, il estime que ‘’les médias ont une responsabilité énorme. Ils devraient mettre en avant des jeunes entrepreneurs, des jeunes très brillants à l'école pour inspirer la jeunesse qui se cherche’’. Cependant, dit-il pour le regretter ‘’ces médias préfèrent prôner la médiocrité et l'indécence et entraînent nos enfants dans l'abîme et la paresse intellectuelle. La responsabilité des autorités est immense tant elles doivent contrôler les contenus des programmes audiovisuelles et radiophoniques. Je ne parle même pas des sites internet et des séries télévisées sans limitation d'âge pour les regarder. Cette dépravation sociétale est notre échec à nous tous : autorités politiques, religieuses, coutumières, médias, familles, l'éducation nationale, les associations sportives et culturelles, bref tout le monde’’.
 
‘’Un peuple endormi est toujours …’’
 
À ce titre, il prévient que ‘’ces faits divers que nous semblons négliger risquent de provoquer la destruction totale de nos valeurs. Nous avons tous très peur de l'avenir de nos enfants ! Un peuple endormi est toujours un peuple qui n'a jamais conscience des enjeux de l'heure’’. Il a fait alors appel aux uns et aux autres à réfléchir ‘’ensemble pour trouver des solutions. Invite a été aussi faite à ses concitoyens afin que tous agissent ‘’pour l'éveil des consciences et l'éducation de nos enfants avant qu'il ne soit trop tard".
 
Youssoupha MINE
Journaliste
  
Samedi 31 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :