Sitor N'dour : « Matar Bâ devait se pencher sur la légalité de ces décisions... Alioune Sarr va bientôt quitter le Cng.... Une fédération de lutte s'impose »


Malgré la pandémie de la covid-19 qui sévit encore au Sénégal, le bras de fer entre le comité de gestion de la lutte (Cng), et une partie des arbitres sanctionnés suite à un mouvement de grève, continue. Une bataille désormais médiatique que se livrent les deux parties avec d'une part le président du Cng, Alioune Sarr, qui va boucler près de trois décennies de présidence et d'autre part Sitor N'Dour, arbitre international de lutte. Ce dernier étant radié à vie par la commission de discipline du Cng, n'entend pas en rester là. 

Considérant que sa radiation à vie est non seulement injuste mais aussi illégale sur le plan juridique, l'arbitre international et professeur d'éducation physique, n'a pas manqué de pointer d'un doigt accusateur les services juridiques du ministère des sports si tant est  que ledit service existe effectivement. Car, selon lui, le ministre des sports Matar Bâ devait lui même se pencher sur la légalité de ces décisions prises par le Cng. "Une manière de décrier le laisser-aller du ministère de tutelle qui aurait dû, estime-t-il, arbitrer ce litige. Malgré un appel à l'apaisement, aucune démarche sérieuse n'a été par la suite entamée par Matar Bâ, soulignera t'il.

En outre, il estime que les voies et moyens légaux dont ils disposent seront utilisés pour affronter le sieur Sarr et Cie. Une risposte à ce qu'il qualifie de coups bas et de campagne de dénigrement de ses collègues arbitres par le Cng. Regrettant dans cet entretien, la morosité qui sévit actuellement au niveau de la lutte olympique complètement oubliée, il tirera la sonnette d'alarme tout en déplorant le manque flagrant de volonté du Cng à poser les fondations d'une future fédération sénégalaise de lutte. 

Enfin, Sitor Ndour qui est désormais le visage et la voix ce combat de principe, promet qu'Alioune Sarr dont le mandat arrive à terme le 31 octobre prochain, va quitter la présidence du Cng. 

Pour rappel, Sitor N'dour a été radié à vie des arènes de lutte Sénégalaises. Une lourde sanction de la part du CNG qui n'avait pas eu la main légère pour les autres arbitres que sont Malick Ngom et Babacar Diop, qui ont écopé d'une suspension de 5 ans et deux ans pour Aboubacry Dramé...
Jeudi 20 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :