Sidi Bara Fall, conseiller politique de Mimi Touré : " Birahime Seck, Abdoulaye Baldé et Ousmane Sonko n'ont pas de leçon de morale à donner à Aminata Touré. Ce sont de nouveaux opposants qui veulent se faire un nom ! "


Des proches de l'ancien premier ministre, Aminata Touré ont tenu à Kaolack un point de presse pour éclairer la lanterne de l'opinion sur les 200 milliards recouvrés dans la traque des biens mal acquis et tirer la fin de la recréation. " Ces gens qui parlent n'ont pas de leçon de morale à donner à madame Aminata Touré, car ils veulent se faire un nom. Je veux parler de Birahime Seck, Abdoulaye Baldé et Ousmane Sonko. Je tiens à rappeler que l'ancien Premier ministre a été dans plusieurs sphères comme les Nations unies, elle fut ministre et premier ministre. Donc, elle a un cursus exemplaire qui impose le respect. Force est de constater que ces gens là aiment faire le buzz pour en faire un fonds de commerce, mais ils ne nous ébranlent pas", a martelé Mr Fall.

Poursuivant dans cette lancée, le conseiller politique de Mimi Touré de se prononcer sur les différentes réactions venant de l'Assemblée Nationale concernant les 200 milliards de FCFA. Il y a des députés qui disent qu'ils n'ont pas vu cet argent c'est-à-dire les 200 milliards annoncés par madame le Premier ministre Aminata Touré. Et pourtant, il y a  une partie de cet argent qui est passée par l'Assemblée Nationale comme l'argent de Dp World, les 5 milliards de Abbas Jaber, entre autres. Maintenant, si le gouvernement travaille à dénoncer certains contrats jusqu'à faire économiser 100 milliards de FCFA aux contribuables sénégalais, mais ces 100 milliards là, vous ne les verrez pas à l'Assemblée Nationale avec une loi de finance rectificative. Souvent c'est des immeubles qui appartiennent à l'État. Je pense que les députés qui disent cela, font l'objet de mauvaise foi et d'une malhonnêteté intellectuelle affichée, car tout est clair dans cette affaire. Cela montre que Mimi Touré n'a pas que des amis. Elle dérange plus d'un", a-t-il ajouté.


Avant de préciser, " ces détracteurs doivent savoir que Mimi partage les mêmes objectifs que le chef de l'État. Et c'est la reddition des comptes. Mimi Touré défend le président Macky Sall et elle travaille pour sa réélection en 2019".
Lundi 25 Décembre 2017




Dans la même rubrique :