"Si le régime ne change pas, nous allons sortir et demander le départ de Alpha Condé… Soit il nous tue tous, ou il sort du pays" (Amadou Baldé, UFDG Sénégal)

Les citoyens guinéens vivant en terre sénégalaise se sont regroupés ce jour à la Médina pour dénoncer les graves violations des droits de l’homme en Guinée. C'était en présence de Maître El Hadj Diouf qui a exhorté la communauté internationale à se prononcer sur le sort du président Alpha Condé qui est un “criminel” dira t’il, et qui est pire que Gbagbo.

Par la voix du porte parole du jour, Amadou Baldé, le sécrétaire fédéral du comité des jeunes de l’UFDG de Mauritanie, du Sénégal et du Cap Vert, les guinéens ont déploré les centaines de blessés graves et la mort de 94 jeunes. Pour eux, le régime de Alpha Condé est caractérisé par des violations récurrentes des lois de la République, de la constitution et le non respect des accords politiques signés. C'est pourquoi ils ont lancé un appel au président Macky Sall, à la Cedeao, à l’Union Africaine, aux Nations Unies, aux organismes de défense des droits de l’homme et à toute la communauté internationale en vue de se mobiliser pour sauver la Guinée avant qu'il ne soit trop tard…


Jeudi 12 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :