« Si Aliou Cissé est le sélectionneur du Sénégal c’est à 95% grâce à moi... Après la défaite des « Lions » en ¼ de finale en 2017, Cissé m’a interdit l’accès au vestiaire » (El Hadj Diouf, ancien international)


Une fracassante déclaration de El Hadj Diouf, qui enfonce ici le clou en évoquant les conditions de la nomination de Aliou Cissé à la tête de l’équipe nationale de Football. À croire le double ballon d’or Africain : « Aliou Cissé prend parfois de mauvaises décisions en termes de coaching et de management du groupe. À 95% je suis en mesure de dire haut et fort que j’ai contribué à la nomination de Cissé. Mais en un moment donné, il n’a pas respecté ses engagements. Au début Cissé disait qu’il ferait tout pour qu’on travaille ensemble, mais la fédération était réticente. C’est cette méchanceté gratuite qui me révolte. Je continuerai à le combattre. »
L’ancien attaquant de Liverpool, en bon soldat patriote, compte redonner aux anciens internationaux leur place au sein de la « Tanière » : « Mon combat est le même que celui de feu Jules François Bocandé, c’est-à-dire faire en sorte que ceux qui ont un jour mouillé le maillot pour défendre les couleurs de l’équipe nationale du Sénégal soient traités à leur juste valeur », fulminera t’il sans détours.
Poursuivant son déballage ininterrompu, Dioufy de rajouter : « Aliou Cissé m’a interdit l’accès au vestiaire des « lions » après la défaite contre le Cameroun en ¼ de finale de la CAN 2017. Pour moi, c’était un flagrant manque de respect. Cissé n’est pas le seul homme de la situation. Il doit accepter d’avoir un entourage de qualité pour pouvoir prétendre ramener une coupe au Sénégal… »
« Je parle très souvent au président de la fédération sénégalaise de football Me Augustin Senghor. Je n’ai aucun problème avec sa personne, je n’attaque pas sa personne physique. C’est la personne morale qui m’intéresse. Aujourd’hui tous les sénégalais rêvent que je fasse partie du staff technique de l’équipe nationale du Sénégal. » 
Un appel du pied qui pourrait trouver un écho favorable au sein des fédéraux Sénégalais. D’autant plus que El hadj Diouf faisait partie de la délégation sénégalaise qui accompagnait les u17 en Tanzanie. Une note d’espoir pour la CAN séniors qui se profile à l’horizon…
Mardi 23 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :