Ses parrainages rejetés : La Coalition « Guirassy2019 » promet de continuer le combat dans l’opposition pour une meilleure organisation des élections


Nous informons nos militants, nos sympathisants et l’opinion nationale que le Conseil Constitutionnel, en date du mercredi 2 janvier 2018, a notifié par PV à la coalition ‘‘Guirassy 2019’’ que les parrainages que nous avons présentés pour notre candidature présidentielle sont rejetés. Nous en prenons acte. Je constate que les valeurs que nous proposons et la vision que nous défendons pour notre pays n’auront pas pleinement droit de cité pour cette élection à venir.  Nous ne ferons donc pas partie comme candidat de l’élection présidentielle du 24 février 2019. L’invalidation de nos parrainages et de notre candidature n’est pas le résultat auquel nous nous attendions et pour lequel nous avons travaillé d’arrache-pied durant des mois, avec la mobilisation de nos équipes.
Toutefois, nous pèserons de tout notre poids pour que le futur président élu par les Sénégalais soit le bon choix pour notre pays. Nous demandons à tous nos militants, sympathisants et Sénégalais de bonne volonté de rester mobilisés. Faisons tout ce qui est de notre pouvoir pour faire avancer les causes et les valeurs qui nous sont chères .
A la jeunesse qui a été la sentinelle de notre coalition , je dis ceci ; j'ai passé toute ma vie à lutter pour ce en quoi je crois. Sur le plan politique et sur la scène publique, j'ai eu des succès et des revers. Vous êtes nombreux à avoir soutenu notre campagne pour la candidature. Vous êtes au début de votre carrière professionnelle ou à la fin de vos études. Je vous souhaite des succès, mais sachez-le, vous aurez aussi des revers. Mais n’arrêtez jamais de croire que se battre pour obtenir ce qui est juste n’en vaut pas la peine.
Aux femmes, notre « meilleure part » qui étaient au centre de mon projet pour le Sénégal,  je leur dis : gardez-bien à l’esprit cet acte de marginalisation du pouvoir en place, et le moment venu, lavez votre honneur à la hauteur de l’affront.
 
A tous, je dis que nous ressentons à quel point ces militants et sympathisants, ainsi que d’importantes franges de la population sénégalaise, jeunes, femmes, hommes, jeunes, personnes âgées, citadins et ruraux, se sentent déçus, après avoir investi leurs espoirs dans nos efforts s’entendent dire que le fichier électronique de leur coalition est inexploitable. Mais notre campagne pour la candidature n’a jamais été centrée sur ma seule personne, ni même sur une élection, mais sur le pays que nous aimons et sur la construction d’un Sénégal inclusif et généreux pour tous ses enfants, de la capitale à toutes les périphéries. Nous éprouvons beaucoup de fierté et de gratitude pour cette campagne vigoureuse et enthousiaste que nous avons construite ensemble pour notre candidature, avec nos militants et sympathisants, et de nombreux Sénégalais de bonne volonté, depuis plus d’une année. Un combat long et difficile, mais exaltant en tous les instants et à toutes les étapes, a été mené et réussi sur le terrain et dans tout le pays, jusqu’au dépôt de nos parrainages au Conseil Constitutionnel.
Une fois que ce dépôt a été fait, nous n’étions plus maitres de notre destin. 
Inutile de chercher à vous expliquer ce qui s’y est passé ! Vous ne le comprenez pas nous ne le comprenons pas non plus. Le conseil constitutionnel est une grosse boîte noire. Ainsi que vous le savez, nous avons dénoncé la loi sur les parrainages dès sa gestation. Nous restons donc constants pour continuer de dénoncer son iniquité, son caractère inopportun, et son inconstitutionnalité originelle et consubstantielle.

Par devoir de refus, par esprit de responsabilité et en témoignage pour la postérité, nous faisons plus que jamais partie du FRN et de la POSE. Dans ce cadre, nous œuvrerons pour des élections qui garantissent à nos compatriotes que leur choix est respecté. Le bureau politique de notre parti, ‘‘Sénégalais Unis pour le Développement’’ (S.U.D), élargi naturellement aux partis et mouvements membres de la coalition ‘‘Guirassy 2019’’ sera prochainement convoqué pour analyser en profondeur la situation nationale du pays, en rapport avec ce qui vient de se passer. Nous attendons sereinement  que la publication des noms des candidats définitivement retenus pour participer à l’élection présidentielle ait lieu, le 12 janvier prochain.



Fait à Dakar, le 3 janvier 2018
 
Le Pôle communication
Jeudi 3 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :