Serigne Momar Sokhna, porte-parole des paysans de Latmingué : " Les producteurs sont en train de brader leur arachide dans le Saloum. L'absence des Chinois en est la principale cause"


Serigne Momar Sokhna, porte-parole des paysans de Latmingué : " Les producteurs sont en train de brader leur arachide dans le Saloum. L'absence des Chinois en est la principale cause"
"Le monde rural est en train de souffrir. Actuellement, les paysans n'ont plus de quoi se mettre sous la dent, notamment ceux de la région de Kaolack", telle est la déclaration du responsable politique de Bokk Gis Gis de Latmingué.
Face à la presse, Serigne Momar Sokhna, a déclaré que les 40 Fcfa imposés sur le kg de l'arachide exportée, a poussé les chinois à boycotter cette année la campagne de commercialisation de l'arachide. " L'absence des Chinois a complètement saboté cette présente campagne. Et en plus de cela, les opérateurs n'arrivent pas à décharger leurs camions stationnés à la Sonacos SA. À Latmingué, les producteurs ne vivent plus de façon décente. Pour baptiser son enfant, un père de famille a bradé l'autre jour sa production au marché à un prix dérisoire. Un autre père de famille, a dû vendre 25 kg de sa récolte pour aller à l'hôpital", a-t-il déploré.

Pour venir à bout de ce phénomène, le porte-parole des paysans de tirer la sonnette d'alarme. " Le président de la République doit prendre ses responsabilités. À Kaolack, les députés qui ont été récemment élus, sont aussi invités à porter la voix des sans voix c'est-à-dire des paysans pour décanter la situation et relancer la campagne".
Lundi 18 Décembre 2017




Dans la même rubrique :