Serigne Mboup au marché Ocass de Touba : « Ce n'est pas normal que des marchés brûlent tous les 02 mois au Sénégal »


C'est un Serigne Mboup, avec un moral visiblement au ras des pâquerettes, qui a été visiter dimanche le marché Ocass de Touba qui a connu cette semaine un gigantesque incendie ayant brûlé 13 centres commerciaux. L'homme d'affaires Kaolackois qui a apporté un soutien financier de 2 millions de francs Cfa, a profité de l'occasion pour dérouler une plaidoirie en faveur des peitis commerçants. "Dieu en a décidé ainsi. Il ne reste qu'à faire preuve de solidarité vis-à-vis des sinistrés."

Le Président de l'Union Nationale des Chambres de Commerce de regretter, toutefois, le manque de sécurité qui caractérise les marchés dans ce pays. "Si les marchés sont négligés, c'est l'économie qui va s'effondrer. Il n'y a qu'au Sénégal que des incendies se déclarent tous les deux mois dans les marchés. Il y a un réel problème de sécurité."

Serigne Mboup invitera l'État du Sénégal à associer les commerçants de la cité dans la modernisation du marché Ocass. 

Par rapport à l'idée d'octroyer des financements aux jeunes, Serigne Mboup jugera cette façon de faire peu pertinente.  "Beaucoup de ces bénéficiaires ne trouvent pas où investir ou utilisent l'argent à des fins peu orthodoxes comme émigrer clandestinement. Dans tous les cas, je trouve que le commerce ambulant doit cesser, parce que non seulement c'est dur, mais ceux qui le font n'y gagnent presque rien. Je propose que les usines soient révigorées, que des emplois soient créés,  que les entreprises soient aidées pour qu'elles puissent embaucher davantage..."
Dimanche 22 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :