Série de viols suivis de meurtre contre les femmes : La position ferme de Thérèse Faye Diouf

Les femmes sont traquées, violentées et parfois tuées par des prédateurs sexuels qui, pourtant, ne sont pas toujours punis à la hauteur de l'ignominie de leurs actes. S'il ne tenait qu'à Thérèse Faye Diouf, on devrait réfléchir sur l'application de la peine de mort pour mettre un terme à de tels agissements dont est victime la gent féminine.
La directrice de l'Agence de la Petite enfance et de la Case des Tout-petits a exprimé cette position en marge du Ndogou organisé par l'association des stagiaires et étudiants du département de Fatick, à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar.


Dimanche 26 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :