Sénégal / Plus de 4 millions d'adultes n'ont pas accès aux services financiers : une réunion virtuelle sur la promotion de l'inclusion financière en devenir avec la reine Máxima du Royaume des Pays-Bas (conseillère spéciale de l’UNSGSA)


Sénégal / Plus de 4 millions d'adultes n'ont pas accès aux services financiers : une réunion virtuelle sur la promotion de l'inclusion financière en devenir avec la reine Máxima du Royaume des Pays-Bas (conseillère spéciale de l’UNSGSA)
Selon le Global Findex 2017 de la Banque mondiale, 42% des adultes au Sénégal ont accès à des services financiers formels. Ceci soit par le biais d'une banque traditionnelle ou d'une autre forme d’institution financière. Cela représente une augmentation par rapport au précédent Findex en 2014, où le pourcentage d'adultes au Sénégal avec des comptes financiers était de 15%. Cela illustre également une augmentation substantielle par rapport au Findex de 2011 où seulement 6% de la population sénégalaise avait des comptes.

Malgré ces résultats prometteurs, lors du forum économique mondial (WEF) tenu en janvier 2020, le président Macky Sall avait exprimé son enthousiasme pour un soutien et une collaboration approfondie avec l'UNSGSA. Une entrevue que le chef de l’État avait avec la Conseillère spéciale de l’UNSGSA.

C’est pourquoi en sa qualité de Conseillère spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies pour la finance inclusive pour le développement (UNSGSA), Sa majesté la Reine Máxima du Royaume des Pays-Bas effectue une visite virtuelle au Sénégal pour promouvoir l'inclusion financière les 19 et 21 janvier 2021. L'UNSGSA prévoit de discuter de l'accélération des politiques de financement inclusif - en particulier liées aux services financiers numériques et dans le contexte du COVID-19 pour améliorer la vie des populations à travers le pays.

Toutefois, il faut noter que la crise de la COVID-19 a souligné l'importance des services financiers pour aider les communautés vulnérables à gérer les chocs, à assurer une nutrition adéquate et à aider les petites et moyennes entreprises à rester à flot. Les pays dotés d'écosystèmes avancés de services financiers numériques ont été en mesure de réagir plus efficacement. Cela comprend l'extension des programmes de transfert d'argent d'urgence qui reposent sur des portefeuilles mobiles ou des comptes bancaires, ainsi que la promotion des paiements électroniques entre les particuliers, les gouvernements et les entreprises, et la promotion de l'accès au crédit pour les entreprises.

Cependant, il est important de signaler qu’environ 4,85 millions d'adultes au Sénégal n'ont toujours pas accès aux services financiers, tels que les comptes bancaires ou d'épargne, les assurances, les prêts, les retraites ou les méthodes de paiement numériques. Cela limite leurs possibilités de développement. Les personnes les plus touchées sont les personnes vivant dans la pauvreté, les femmes, les petites entreprises individuelles et les groupes des zones rurales reculées - tous des segments mal desservis qui sont au cœur du programme de l'UNSGSA.

Tout au long de la visite virtuelle, l'UNSGSA s’adressera aux dirigeants des secteurs publics et privé, et organisera une table ronde avec des partenaires au développement internationaux et des représentants du secteur des technologies financières.

En ce qui concerne les autorités nationales et régionales, note le texte d’information lu à Dakaractu, l’UNSGSA va échanger avec le Président Macky Sall et les ministres des Finances et du Budget, de l'Économie numérique et des Télécommunications et de la Microfinance, de l'Économie sociale et solidaire ainsi que Monsieur Koné, Gouverneur de la BCEAO.
Mercredi 20 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :