Sénégal - Guinée Bissau / Me Augustin Senghor rassure sur le respect du protocole sanitaire : « Quand nos parents Bissau-guinéens seront là… »


La fédération sénégalaise de football compte bien tirer les enseignements qui découlent de l'organisation des matches amicaux contre le Maroc et la Mauritanie. Pour le patron de la Fsf, Me Augustin Senghor, il sera primordial de s'inspirer des points positifs enregistrés par le Sénégal qui est sorti indemne de ce regroupement avec zéro cas positifs enregistrés à ce jour, afin de recevoir la Guinée-Bissau dans les meilleures conditions. 

En attendant les rapports d'évaluation qui devraient nous en dire un plus sur les capacités organisationnelles de la Fsf, le bilan reste assez satisfaisant à laisser entendre Me Augustin sur la chaîne Youtube de la Fsf. «La FIFA et la CAF vont faire une évaluation de ces dates FIFA (Fenêtre du mois d'octobre) pour nous donner d’autres prescriptions que nous appliquerons à la lettre. Parce que si nous avons pu réussir à sortir indemne de ces matches d’octobre, nous devrions avec les enseignements que nous avons tirés, mieux sécuriser nos joueurs pour que l’ensemble de l’équipe qui sera là puisse jouer et rentrer tranquillement. »

Lors de la double confrontation contre la Guinée-Bissau, prévue en début novembre (Eliminatoires de la CAN 2021), il faudra certainement éviter que la covid-19 ne gâche encore la fête. Ce qui fait dire à Mr Senghor que «L’obligation de protection entre équipes adverses est mutuelle. Nous verrons aussi quand nos parents Bissau Guinéen seront là, de les accompagner, après qu’ils aient fait les tests chez eux, qu’ils puissent les faire dans les meilleures conditions de transparence… »
Samedi 17 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :