Sénégal : A moins de six mois d’une élection présidentielle, le chemin d’une victoire passera par la région Dakar


Le 24 février 2019 n’est plus loin. La présidentielle de 2019 approche à grands pas et elle permettra à tous les compatriotes d’exprimer sans entrave leurs suffrages en décidant de celle où de celui qui présidera leurs destinées pendant les cinq prochaines années et ceux jusqu’en 2024.
En effet il va sans dire que les enjeux sont importants et les défis à surmonter seront réels.

Aujourd’hui chaque candidat se tourne vers cette jeunesse qui est rouspéteuse et contestataire à la fois. Le Président Macky Sall probable candidat sortant en est conscient et il l’a exprimé récemment en indiquant qu’il est prêt en à découdre et que l’échéance de 2019 est son combat, en clair cela veut dire qu’il va se jeter à l’instar des autres candidats dans la bataille...

Une fois de plus, le combat pour la réélection du candidat Macky Sall sera dur et âpre car ses concurrents feront tout pour lui imposer l’épreuve tant redoutée du deuxième tour à l’instar de son homologue du Mali. Le Président Macky Sall quant à lui devra éviter de se retrouver au second qui est synonyme au Sénégal de défaite électorale pour le Président en exercice car il n’y a jamais deux sans trois. Les Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade l’ont appris à leurs dépens et le Président Macky Sall devra tout faire pour éviter ce syndrome.

Le Chemin est long, ardu et périlleux. La Région de Dakar constitue de loin le fief électoral à ne pas perdre en temps d’élection au Sénégal. Elle regroupe en effet un nombre considérable d’électeurs et c’est le centre de décision politique et économique du Sénégal. C’est Dakar qui abrite la capitale administrative du pays. Perdre Dakar équivaut à enterrer ses ambitions voire son rêve et destin présidentiel. Ne pas gagner Dakar signifie pour le prochain Président marcher sur une seule jambe et à la longue finir par chuter et se relever difficilement. Donc pour tout candidat, gagner Dakar est l’objectif majeur voire la mère des batailles.

Ambassadeur Falilou Diallo
-Président du Club Africain pour la Paix, la Sécurité, la Démocratie et le Développement.
-Vice-Président de l’Observatoire Panafricain de la Démocratie (OPAD)
-Ex Ministre conseiller chargé des affaires africaines à la Présidence de la République du Sénégal (2000-2012)
Lundi 10 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :