Sedhiou : une sage-femme agressée par un Kankourang


Sedhiou : une sage-femme agressée par un Kankourang
Après l’agression du Dr Cheikhouna Guèye dans son officine de pharmacie à la Pate d’Oie par des agents de police en civil et le déshabillement d’une sage-femme par un gendarme en plein marché à Kolda, c’est une dame évoluant dans le secteur de la santé qui a été agressée, avant-hier samedi, par un kankourang à l’aide d’une machette à Sédhiou. La sage-femme était en moto et se rendait à son lieu de formation au moment de l’agression. Dans un communiqué signé par son Bureau Exécutif National(Ben), le Syndicat Autonome des Médecins du Sénégal (Sames) dit apporter son soutien total aux victimes de ces violences barbares, à l’Association des Sages-Femmes d’Etat du Sénégal, et renouvelle son engagement dans toute action visant à restaurer la dignité des agents du secteur de la santé et de l’action sociale. Le Sames demande au gouvernement de sanctionner les auteurs de ces forfaits avec rigueur et fermeté. En plus de cette agression physique, les membres du Sames dénoncent également celles financières faites contre les agents de santé et de l’action sociale. En effet, il s’insurge contre la note interdisant le bénéfice de l’Indemnité de Représentation Médicale (IRM) aux médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes municipaux, en totale violation de la loi 2011-08 du 30 mars 2011 au statut général des fonctionnaires des Collectivités locales, et contre une décision du Chef de l’Etat. Le Sames annonce qu’il va déposer incessamment un préavis de grève pour amener l’Etat à respecter encore une fois ses engagements.
 
Lundi 23 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :