Sécurisation du Sahel en question après la mort d'Idriss Déby : le débat posé par la Fondation Friedrich Ebert.


La question se pose avec acuité : que devient le Sahel après la mort du président Déby ? La Fondation Frierich Ebert, à travers son Bureau paix et sécurité, a posé le débat avec le libellé "Sahel : crise sécuritaire, terrorisme et rebellion, défis et enjeux de l'après Idriss Déby", ce jeudi 20 mai avec des interventions de haute facture. 

Le chargé de programme du Centre paix et sécurité de la Fondation allemande rappelle que c’est « un concours de circonstances » qui a présidé à l’organisation de cette rencontre. « Depuis l’année dernière, nous travaillons avec des experts pour la production d’une étude sur le Tchad. On a eu à faire la présentation le 8 avril dernier et deux semaines après, il y a eu les événements au Tchad avec la disparition du président Déby », ajoute Rémi Arsène Dioussé dans une interview entre deux présentations de sous-thèmes. 

Selon lui, l’occasion a été mise à contribution pour « essayer d’analyser la situation qui peut prévaloir dans la région du Sahel », surtout que le maréchal Déby, tué au front par les rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad, jouait un rôle très important dans la sécurisation du Sahel.

Rappelant par ailleurs que ça entre dans le cadre que « nous déroulons depuis 2019 », Rémi Dioussé annonce que les travaux seront sanctionnés par un rapport qui sera mis à la disposition des décideurs... 
Jeudi 20 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :