Scandale de corruption dans le football africain et Sénégalais : La vidéo qui prouve les pots-de-vin. L'arbitre Daouda Guèye pris la main dans le sac...

Dans des vidéos déjà remises à la Confédération africaine de football (Caf), le journaliste d'investigations Anas Aremeyaw et son agence «Tiger Eye» révèlent comment des officiels du football africain, notamment plusieurs arbitres, ont accepté de l'argent de faux agents pour «vendre» des matches. L’arbitre international sénégalais, Daouda Guèye, suspendu provisoirement par la Caf, est formellement identifiable dans une des vidéos. où on le voit empocher 500 dollars de faux agents qui sont en réalité des journalistes du service d'enquête de «Tiger Eye».


Dans la vidéo, on peut voir l'arbitre international Sénégalais Daouda Guèye accepter 500 dollars d'un faux agent de joueurs pour arbitrer en faveur de son équipe lors du tournoi 2017 de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Celui qui était pressenti pour succéder à Malang Diédhiou, et qui est sous enquête de la Caf après une suspension provisoire, n'est malheureusement pas le seul à avoir été pris la main dans le sac. Les vidéos attestent qu'il s'agit d'un scandale continental qui touche plusieurs pays.
A preuve, en Madagascar l'arbitre Hamada Nampiandraza a été filmé en train d'empocher 2800 dollars de faux agents pour la ligue des champions 2018 au Ghana.
En Sierra Léone, Billy Konneh a pris 500 dollars pour le tournoi 2017 de l'Eemoa. Quatre arbitres sont tombés d'un coup en Côte d'ivoire et les images de leur compromission se passent de commentaire.
Accrédités par la Fifa, Dennis Dembélé, tan Marius Donatien, Bi Vélère Gouho et Coulibally Abu ont encaissé chacun 800 dollars de la part de faux agents de joueurs. Dembélé a été déjà exclu pour 6 ans de toutes activités liées au foot, alors que le reste a été banni pour deux ans.
Le Togo est aussi de la partie. Une vidéo montre l'arbitre Bebou Yanissou prendre en toute discrétion 500 dollars pour truquer un match.
En République démocratique du Congo ils sont quatre arbitres, comme en côte d'ivoire, empêtrés dans le scandale. Fitial Charel Just Kokolo, Blaise Boutamba, Yamba Armand Gildas et Messie Jessie Oved Nkounkou Mvoutou ont chacun touché 800 dollars.
au Niger, l'arbitre assistant Maman raja abba Malan Ouseini, qui a été déjà sanctionné par la Caf, s'est aussi compromis pour 500 dollars tout comme le libérien Jerry Yekeh qui est sous le coup d'une enquête disciplinaire de la caf.
Ecarté de toutes compétition pendant dix ans, le gambien Ebrima Jallow a pris la même somme à l'instar du Mauritanien, Boubou Cheikhna Demba au frigo pour 5 ans ; du Bissau guinéen Adento Maria et du Malien Moriba Diakité.
Samedi 8 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :