Saraya / Exercices de simulation : « Nous préparons la région et nous nous mettons en situation réelle, pour tester la capacité de réaction de nos FDS » (Gouverneur)


L'organisation internationale des migrations (OIM) a organisé des exercices de simulation de gestion des crises dans la commune de Saraya ce samedi 23 octobre 2021.

Une simulation d'affrontements entre les djihadistes et les unités de défense et de sécurité sénégalaise composées de la gendarmerie nationale et de l'armée . Les exercices se sont déroulés entre 11h et 14h.  

Durant l'exercice, ce sont des assaillants qui ont pris en otage des individus à bord d'un bus et ont menacé de les tuer si toutefois, les unités de défense et de sécurité n'acceptaient pas  les conditions qu'ils ont  posées. Malgré tout, les forces sénégalaises ont réussi à les repousser et à interpeller 28 djihadistes dont 18 sur le terrain, y compris une femme détenant des explosifs et 10 autres interpellés lorsqu'ils ont voulu forcer l'entrée de  l'hôtel.

La séance de simulation a vu une cinquantaine de migrants maliens venir se réfugier au Sénégal, dont 2 personnes mal intentionnées et leurs complices qui ont aussi été interpellées par la police des frontières qui était campée provisoirement à la sortie qui mène vers Kondokhou. 

Les sapeurs pompiers et la Croix rouge ont joué pleinement leurs rôles de secours pendant cette phase de simulation qui a permis à l'OIM d'évaluer les forces de défense et de sécurité sénégalaises en cas de crise. 
À la fin des opérations, le gouverneur de région a été mis au courant de la situation des victimes et des interpellations. Ils ont précisé également que le procureur et le commandant de compagnie sont informés et que les djihadistes seront déférés dans les prochaines heures.

Tibarekerwa chargée de projets à l'OIM est largement revenue sur l'importance de cette phase. Elle précise que « cette activité vise à renforcer l'engagement des communautés et la gestion des frontières. Cet exercice de simulation en temps réel d'une crise qui pourrait impliquer le déplacement massif de populations de l'extérieur vers le sénégal en passant par les frontières ici à Saraya. Une occasion également de tester la collaboration entre les services impliqués dans la gestion des crises et l'engagement et le rôle de la communauté dans cette gestion de crise », a t-elle martelé. 

Le chef de l'exécutif régional, M. Saër Ndao, a exprimé sa profonde gratitude à l'égard des forces de défense et de sécurité. Selon lui « Nous avons pu juguler la menace grâce à l'état-major qui a été mis en place. Nous, nous préparons la région et nous nous mettons en situation réelle, pour tester la capacité de réaction de nos forces de défense et de sécurité, pour ne pas être surpris car tout peut arriver. Cela nous permet également de tester la capacité d'organisation en matière de crise des autorités de la région et du département. L'avantage de cet exercice nous permet de déceler quelques défaillances et de mettre à nu les manquements que nous devrions plus tard combler. Cela nous a permis aussi de mettre le focus par rapport au renforcement d'effectifs et du matériel », a t-il indiqué...
Dimanche 24 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :