Santé : Les craintes, les assurances et les recommandations du Sames pour une meilleure gestion de la santé publique.


Santé : Les craintes, les assurances et les recommandations du Sames pour une meilleure gestion de la santé publique.
Le système actuel de la santé publique est très adapté pour faire face aux défis présents et à venir. Voilà une appréciation faite par le Syndicat autonome des médecins pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (Sames), à l’issue d’une réunion des membres de son Comité exécutif national (Cen). Une position avancée par lesdits syndicalistes qui en ont profité pour appeler l’État à veiller au ‘’renforcement de ce système de santé publique’’ et signaler que ‘’l’efficacité des districts sanitaires dans la gestion des épidémies a fini de le démontrer’’.
 
Ledit comité, dans sa résolution prise à l’issue de la réunion de ses membres, a demandé à l’État ‘’de développer un programme éducationnel permanent à destination des enfants pour leur inculquer de bonnes habitudes en matière d’hygiène bucco-dentaire, mais également de renforcer la Division de la santé bucco-dentaire du ministère de la Santé et de l’Action sociale’’. Une doléance formulée par les médecins, parce que ‘’sachant qu’une mauvaise santé bucco-dentaire est à l’origine de nombreuses maladies’’, a appris Dakaractu.
 
Dans la résolution parcourue par la rédaction, il est relevé que cette initiative se voulait un cadre ‘’pour examiner les questions qui interpellent le secteur de la santé et de l’action sociale. Ainsi, plusieurs sujets ont été étudiés avec les experts du ministère de la Santé et de l’Action sociale, notamment le projet de Plan d’investissement dans le secteur de la santé, les réformes du secteur, l’état des lieux de la chirurgie dentaire au Sénégal et la syndicalisation chez les cadres. Ce Plan d’investissement présenté, qualifié d’ambitieux par le Dr Amadou Yéri Camara, Médecin-Chef de Région de Sédhiou et ses collègues. Lesquels pensent qu’il ‘’pourrait permettre d’améliorer de manière notable la qualité des soins au Sénégal et réduire les déséquilibres entre les régions du pays’’.
 
Pour le Sames, c’est ‘’la faiblesse du recrutement des chirurgiens-dentistes par la fonction publique aggravée par une dégradation de la formation due à l’insuffisance du matériel pédagogique à l’Institut d’odonto-stomatologie de Dakar (qui) pose de véritables problèmes de disponibilité de chirurgiens-dentistes dans les régions périphériques du Sénégal. C’est pourquoi le Sames a demandé à l’État le recrutement volontariste des chirurgiens-dentistes pour résorber le gap de ressources humaines et lutter contre leur chômage et l’exercice illégal de cette profession. Appel est également fait à l’Etat pour initier ‘’une large concertation dans ces réformes’’ et à instaurer ‘’une parfaite rigueur dans l’investissement seul gage de succès pour un système de santé performant.


Concernant la Covid-19, sachant que la saison actuelle est souvent propice aux maladies grippales, le Comité exécutif national du Sames a appelé la population à redoubler de vigilance pour ne pas annihiler les résultats déjà engrangés et demande à l’État d’entreprendre toutes les démarches nécessaires pour rendre disponible à temps le meilleur vaccin contre la Covid-19 au Sénégal et d’assurer le financement régulier de l’achat des autres vaccins du programme élargi de vaccination (Pev) qui est la stratégie la plus efficace en matière de santé publique’’.
Dimanche 22 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :