Santé : Le président Macky Sall invité à créer une École d’ingénieurs bio-informaticiens au Sénégal.


Pour prendre à bras le corps ces maladies émergentes qui ont commencé à faire surface, dans le monde, il est connu que le Sénégal doit se doter de toutes les spécialités dans ses ressources humaines.

Cependant, il est noté dans certaines filières une rareté d’agents. C’est le cas, pour la santé, du secteur de la bioinformatique. Et pour combler ce gap pour une meilleure prise en charge des maladies au Sénégal, le Dr Cheikh Sokhna, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (Ird), a plaidé pour la création d’une école dédiée à ce champ de recherche multidisciplinaire de la biotechnologie. Une école dont les produits auront des compétences en biologie, tout en maîtrisant l'informatique.

 
Prenant la parole au cours de la conférence de presse organisée à l’honneur du Pr Didier Raoult, mercredi dernier, dans les locaux de l’Iressef à Diamniodio, il a parlé de la volonté de ses pairs ‘’de développer le volet de bioinformaticiens’’. ‘’Quand nous avons été reçus, hier (mardi dernier), par le président de la République, une des recommandations, c’était de créer une Ecole d’ingénieurs bio-informaticiens au Sénégal. Parce que maintenant les séquences, il faut les analyser. Et pour cela, il faut avoir des gens qui savent analyser des séquences qui savent les lire et les interpréter. Et là ça manque’’, a dit le Dr Sokhna.
 
Il signale que ce manque de bioinformaticien est à l’image de celui noté il y a quelques années. ‘’C'est comme, à un moment donné, il y a 25 ou 30 ans, il manquait des informaticiens. Maintenant, il ne manque plus d'informaticiens, il manque des bio-informaticiens. Et donc, l’idée de l’Ihu, c'est vraiment créer ce pool de bio-informaticiens africains parce qu'on a besoin d'analyser les séquences au niveau de l'Afrique’’, indique le directeur de l’Ird.
Vendredi 2 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :