Santé : Le département de Mbour réclame un grand centre de traumatologie pour prendre en charge les accidentés de la route.


Le département de Mbour est aux yeux du maire de Nguékhokh, une localité ‘’très importante’’ qui ne bénéfice pas encore de toutes les infrastructures sanitaires nécessaires. D’avis qu’il est la 3e commune la plus grande, après celle de Dakar et Touba, Pape Songué Diouf, député-maire de la Commune de Nguékhokh (département de Mbour) a relevé ce manque. 
 
‘’Le problème aujourd’hui, selon lui, est que le département de Mbour n’est pourvu que de deux ou trois petits hôpitaux pour un département fort de 16 communes. Cela, quand on sait qu’il renferme le port, l’aéroport de Diass, des stations balnéaires, le tourisme et la pêche’’, a indiqué Dame Songué Diouf qui précise que même le Médecin chef de région lui avait relevé la nécessité d’un grand hôpital à Nguékhokh. Le manque de médecins, a été également au chapitre de ses doléances.
 
‘’Il nous faut un centre de traumatologie à Nguékhokh. Il y a l’autoroute qui traverse notre localité et qui dit autoroute pense aussi aux accidents routiers réguliers qui s’y produisent, donc nous trouvons qu’il est plus judicieux de construire cette structure de santé spécialisée dans la zone pour éviter aux accidentés d’être conduits jusqu’à Diamniadio ou Dakar’’. Le député-maire en a profité pour lancer un fort plaidoyer à l’endroit de Abdoulaye Diouf Sarr.

‘’Je demande au ministre de la santé de prendre toutes ses dispositions pour les tests post-mortem sur des personnes décédées au niveau de l’hôpital de Mbour. Seule une personne est en mesure de le faire, ce qui fait que des corps séjournent deux à trois jours dans la morgue de ladite structure. Une raison pour laquelle nous invitons le ministre Abdoulaye Diouf Sarr à répondre favorablement à notre appel pour permettre la livraison, le plus rapidement possible, des dépouilles à leurs proches’’, dira-t-il.
Lundi 30 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :