Santé : Le Sames annonce une grève de 48 heures prévue les 15 et 16 mars 2021.


Santé : Le Sames annonce une grève de 48 heures prévue les 15 et 16 mars 2021.
Le Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (Sames) vient d’annoncer une grève de 48 heures qu’il compte dérouler les lundi 15 et mardi 16 mars prochain. ‘’Cette grève concerne les activités de soins et d’administration y compris celles en mode virtuel. Les médecins ne délivreront ni certificat médical, ni certificat de genre de mort, ni tout autre document médico-légal. Pour les examens de laboratoires et les médicaments seuls ceux en rapport avec les urgences seront dispensés. Cette semaine, la grève ne concerne pas les urgences, la prise en charge des malades de la Covid-19 et les activités de vaccination à la Covid-19’’, informe un communiqué parcouru par Dakaractu.
 
Dans ledit document, signé par le Dr Amadou Yéri Camara, le Secrétaire général du Sames, il est aussi annoncé le démarrage d’une campagne de communication dénommée ‘’Touche pas à mon docteur’’. Une annonce qui sanctionne la réunion du Bureau exécutif national organisée le 8 mars dernier. Le Sames qui s’est plaint ‘’des violences physiques et verbales de la part d’une partie de la population depuis le début de la lutte contre la Covid-19 qui a connu son apogée cette semaine avec l’attaque de structures de santé publique, des cabinets, de pharmacies, d’ambulances, de véhicules de supervision, d’agents de santé jusque dans leur domicile’’, dit prendre une série de résolutions. Ce, pour avoir constaté l’inertie de ‘’l’Etat (qui) reste sourd et muet devant les demandes de protection’’ des médecins. 
 
Dr Camara qui dénonce le fait que ‘’le Sénégal se distingue singulièrement dans le mauvais sens en s’attaquant aux agents de santé alors qu’ailleurs ces derniers sont portés au pinacle’’, a noté que ‘’l’État du Sénégal fait perdre leur temps aux médecins devant être au chevet des malades en les occupant par un dilatoire pendant nos négociations menées avec très peu de rigueur’’.  
 
Suspension de délivrance des certificats médicaux, des certificats de genre de mort ou de tout autre document médico-légal
 
La goutte d’eau de trop semble être, à leurs yeux, l’acte posé par les autorités. ‘’La Direction des établissements publics de santé (Deps) s’est permis de signer une note de service remettant en cause les acquis des agents de santé des hôpitaux en s’arrogeant ainsi une prérogative du Ministre de la santé et de l’Action Sociale’’. Pour toutes ces raisons, le Sames exige ‘’le retrait immédiat de la note illégale de la Deps ; la signature par les responsables des partis politiques et ceux de la société civile, d’une charte pour le respect de « l’inviolabilité de l’intégrité physique, morale et matérielle et de la neutralité des agents de santé » ; la prise, par les autorités étatiques de mesures concrètes qui garantissent la sécurité des agents de santé ; la vaccination immédiate de la totalité des étudiants de la faculté de médecine et des médecins en spécialisation ; la prise en compte de la spécificité de la femme dans sa formation en spécialisation et le bénéfice de tous les droits conférés par le code du travail et la finalisation de négociations sérieuses de notre plateforme revendicative’’. 
 
Le Sames dit constater, pour le regretter que ‘’malgré les multiples alertes et une grève d’avertissement nos collègues en spécialisation et les étudiants de la faculté de médecine qui courent les mêmes risques que les autres praticiens hospitaliers se voient toujours refuser la vaccination à Covid-19, pendant ce temps des politiciens hors de la cible en bénéficient allègrement. Et pendant la grossesse, la spécialisation (DES) devient est un véritable calvaire pour les femmes car tous les droits liés à leur état physiologique leur sont reniés, ni congé de maternité, ni heure d’allaitement et redoublement quasi systématique’’. Annonce est faite que le prochain plan d’action sera publié le 20 mars 2021 à partir de 12 heures à l’Ordre des médecins du Sénégal pendant le point de presse.
Mercredi 10 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :