Sanctions sévères contre le Mali : la junte riposte avec la fermeture de ses frontières et le rappel des ambassadeurs accrédités

Le 4ème sommet extraordinaire de l'autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao a infligé des sanctions sévères contre le Mali et sa junte au pouvoir. L’autorité a décidé de maintenir les sanctions initiales déjà imposées au Mali et aux autorités de transition. L'Autorité décide également d'imposer des sanctions économiques et financières supplémentaires, conformément à ses délibérations lors de la soixantième session ordinaire tenue le 12 décembre 2021 à Abuja, République fédérale du Nigéria. Ces sanctions supplémentaires comprennent : Fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali ; Suspension de toutes les transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO. Les militaires au pouvoir ont riposté en rappelant leurs ambassadeurs en guise de condamnation de ces sanctions jugées « illégales et illégitimes ».



Lundi 10 Janvier 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :