Saly / Cérémonie d’ouverture de la Retraite annuelle du système ECOWARN : Les grosses révélations de Cheikh Tidiane Gadio sur l'Afrique et la situation du Mali...


La cérémonie d'ouverture de la Retraite annuelle du Mécanisme d’Alerte Précoce et de Réponse de la CEDEAO (ECOWARN) a été une occasion pour l'ancien ministre des affaires étrangères, M. Cheikh Tidiane Gadio de se prononcer sur la situation et la position de l'Afrique dans le monde. Cette cérémonie présidée par M. Mbagnick Ndiaye, Ministre en charge de l’Intégration Africaine du Sénégal en présence de Madame Finda Koroma, Vice-Présidente de la Commission de la Cedeao, a vu le Dr. Cheikh Tidiane Gadio, Président de l’Institut Panafricain de Stratégies, procéder à la lecture du discours inaugural de la rencontre. Tout en pensant que la jeunesse africaine est sacrifiée, il prône l'unité de l'Afrique qui est devenue un impératif pour lui. Dans la même foulée, l'ancien ministre des affaires étrangères s'est prononcé sur les récents événements du Mali.

Par ailleurs, la Commission de la Cedeao a entamé depuis 2015, le déploiement d’ECOWARN au niveau national. Grâce à l’appui du Gouvernement américain, cinq centres nationaux d’Alerte précoce et de Réponse sont déjà opérationnels au Mali, au Burkina Faso, au Libéria, en Guinée Bissau et en Côte d’Ivoire. Depuis janvier 2019, l’Union européenne et la GIZ accompagnent la Cedeao dans le processus de mise en place des centres du Nigeria, de la Guinée, du Togo, de la Gambie et de la Sierra Leone, en vue de leur lancement dans les prochains mois.
 
D’autre part, la Cedeao a entamé des  pourparlers avec le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (UNPBF) pour la mise en place d’un Centre au Niger, mais également au Tchad et en Mauritanie afin de doter tous les cinq pays du G5 Sahel de ce dispositif sécuritaire et de créer ainsi un instrument de solidarité sahélienne.
Le Sahel demeure, en effet, au centre des préoccupations de la CEDEAO qui veut mutualiser les ressources et les efforts consacrés à la stabilisation de cette région afin de mieux anticiper/prévenir les crises et conflits qui l’affectent. C’est pourquoi elle encourage les synergies à l’image du partenariat avec l’UEMOA, le G5 Sahel et l’Union Africaine, notamment dans le cadre de l’opérationnalisation du système continental d’Alerte précoce.
Lundi 1 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :