Saly : « Nous avons des atouts... Il faut diversifier l'offre... Nous avons perdu des parts de marché... » (Alioune Sarr)


L'atelier d'élaboration du plan d'actions de la stratégie de développement du tourisme et des transports aériens à l'horizon 2025 a permis de diagnostiquer les vrais maux du tourisme. En présence du ministre Aliou Sarr, l'expert en tourisme en charge de la présentation n'a rien occulté. Selon ce dernier, le tourisme Sénégalais souffre depuis les années 90 bien que des efforts ont été faits. "Le secteur a perdu en compétitivité comme le confirment les classements mondiaux. Sur 140 pays en 2019, le Sénégal a un rang de 106e place", souligne le conférencier. 
Cette situation que traverse le tourisme Sénégalais, selon le conférencier, est dû aux hôtels étoilés qui ne sont pas aux normes, de faux guides, des auberges et des hôtels qui ont une mauvaise image. "L'évaluation des 7 forces du capital touristique confirme ce déficit de compétitivité. La culture, les ressources humaines, le savoir faire, les institutions, les finances, les infrastructures, les ressources naturelles. Cette perte de compétitivité a entraîné le secteur dans le cercle vicieux du tourisme de masse depuis 1990. Ce déclin resulte d'une inadéquation croissance entre une offre qui a peu évolué, et une demande en pleine mutation", informe le présentateur. 
Sous l’œil attentif du ministre du tourisme Alioune Sarr et de ses services, le présentateur de dégager des pistes de solutions." C'est indispensable de changer de méthode. La destination Sénégal ne peut pas rechercher la compétitivité prix, mais la différenciation. La  bataille est une bataille d'accessibilité et de connectivité",  dit le présentateur. 
Le ministre du tourisme de rassurer quant à la volonté du gouvernement de faire du secteur un levier de développement rentable. "Nous avons des atouts, il faut diversifier l'offre. Certes nous avons perdu des marchés." Le ministre Alioune Sarr en tournée durant tout ce week-end dans la petite côte, s'est rendu à Pointe Sarène où il se dit satisfait de l'évolution des travaux...
Jeudi 13 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
SÉNÉGALAIS DEBOUT !

SÉNÉGALAIS DEBOUT ! - 28/03/2020