Saisie record de plus d’une tonne de cocaïne : Les familles des six sénégalais détenus depuis juin 2019 dénoncent des défaillances de l’État et demandent un traitement juste.


Ce sont six sénégalais détenus depuis 2 ans en prison, sans être édifiés sur le sort dans cette infraction concernant une saisie de drogue (près d’une tonne) en juin 2019 au port de Dakar.

Vieux Diop, Babacar Diop, Dioulo Sow, Seydina Mouhamed Ndiaye, Alioune Badara Coly, Mamadou Niang sont les six détenus qui ont regroupé leurs familles ce matin pour alerter sur leur situation qui a assez duré. L’un des victimes de ce scandale, Vieux Diop avait contacté la douane en lui disant qu’ils ont été interpellés pour constater la marchandise qui avait atterri au port de Dakar. Il avait insisté pour que la douane fasse la vérification en lui indiquant les 5 voitures. Sur la cinquième, il a été découvert des traces de cocaïne. Cette saisie record de plus d’une tonne, selon la famille de Vieux Diop,  a été faite grâce à la vigilance de celui-ci.

Mais il se trouve que durant ces deux ans  Vieux diop et les autres ont été emprisonnés sans aucune justification valable.

Vieux Diop, marié et père de 5 enfants avait une voiture qui a été également confisquée. En effet, la douane avait pris l’engagement de protéger Vieux Diop et sa famille, mais rien de tout cela n’a été fait.

Pour le cas de Babacar Diop, père de deux enfants, il est actuellement malade, en prison. Il risque d’ailleurs de perdre un de ses membres. Son père, très inquiet de cette situation, s’en remet à Dieu et espère que la justice va se ressaisir : « Nous avons tout fait pour que nos enfants puissent recouvrer la liberté. Nous avons même adressé une demande à Marième Faye Sall pour qu’elle transmette le message au président Macky Sall. Mais rien n’a évolué depuis lors. En ce moment, nous n’avons plus d’alternatives. Nous demandons à notre justice de statuer sur leur situation quitte à leur donner une liberté provisoire ».

Ces sénégalais avaient été interpellés en même temps que deux autres Italiens et un couple allemand. Cependant, ces étrangers qui avaient été interpellés, ont finalement été relaxés. Pour ces familles de victimes, « ce dossier ne peut être étudié sans la présence de ces étrangers. » C’est une justice à double vitesse car ces six sénégalais n’ont pas été pris en flagrant délit avec de la drogue. Le traitement est injuste », ont elles soutenu.

Selon les familles des six détenus, pas moins de 6 demandes de liberté provisoire, et toujours rien n’a été fait.
 
Le doyen des juges feu Samba Sall avait pratiquement tout bouclé dans cette affaire, mais le procureur, qui n’est personne d’autre que l’État du Sénégal, selon les familles des victimes, traîne toujours cette affaire.

C’est à la limite, une demande de liberté provisoire que demandent ces familles qui, désemparées, réclament justice pour leurs fils sur qui elles comptent.
Vendredi 2 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :