Saisie record de drogue en Gambie : comment la DLEAG a découvert le pot aux roses.


Les trafiquants de drogue viennent d’essuyer un cinglant revers en Gambie. L'agence de lutte contre la drogue a annoncé ce vendredi, la découverte au port de Banjul d’une quantité record de 2,9 tonnes de cocaïne dans un chargement de sel en provenance d’Équateur. La poudre blanche a été dissimulée dans 118 sacs transportés depuis le port de Guayaquil dans un conteneur numéroté SUDU7531754 censé contenir du sel et envoyé en Gambie aux côtés de trois autres conteneurs. 

Les trois premiers conteneurs (SUD7531754, TLLU2135228 et TCLU2505880) transportés par MAERSK LINE SHIPPING COMPANY et transbordés au port d'Algésiras en Espagne sont arrivés à Banjul le 1er janvier dernier. Un quatrième conteneur en provenance de Guayaquil et transporté par MSC a été transbordé à Anvers, en Belgique, puis à Las Palmas, en Espagne avant d'arriver en Gambie le 27 décembre. 

D’après le communiqué exhaustif de la DLEAG sur cette rocambolesque affaire, les quatre conteneurs sont expédiés par la société ECU WORLDWID ECUADOR SA et avaient comme destinataire BOLLORE TRANSPORT and LOGISTICS en tant que partenaire local. Cependant, l'agence de lutte contre la drogue précise qu'un Bill of loading (connaissement maritime) a été émis par l'expéditeur au destinataire réel qui se trouve être CIRCUIT LONG TRADING CLT et un certain Sherif Njie a été désigné comme personne contact.

Le lundi 4 janvier, poursuit le communiqué lu à Dakaractu, une fouille minutieuse a été menée sur le conteneur TGCU 212 7190, mais il a été découvert qu'il ne contenait que du sel. Les recherches se poursuivent le jeudi 7 janvier sur les trois conteneurs restants. C'est ainsi que la découverte de 118 sacs contenant de la drogue a été effectuée mais uniquement dans le conteneur SUDU7531754, arrivé le 1er janvier au port de Banjul. 

Selon les premières informations détenues par les agents de la DLEAG, les conteneurs appartiendraient à un ressortissant français identifié sous le nom de Banta Keïta. Né le janvier 1984 selon son passeport, il résiderait à Kanifing, à la section Fajara M. Il est actuellement l'homme le plus recherché de la Gambie.

Les informations données par l'agence de lutte contre le trafic de drogue sont intrigantes à propos de la provenance de cette quantité de drogue et de sa destination finale. Même si pour l'heure, rien ne peut être définitif, les premiers éléments semblent indiquer que la cocaïne devait terminer sa course en Afrique. En tout cas c'est tout comme. Après avoir quitté l’Equateur, la drogue a d'abord transité en Europe, exactement au port d'Algésiras, en Andalousie avant de faire Cap sur Banjul.
Samedi 9 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :