Saint-Louis / focus sur la journée internationale de l'eau : Djoudj et son environnement baignent dans un manque criard d'eau potable

Djiby Sèye, porte-parole de la population de Djoudj et des villages environnants, déplore les difficultés liées à l'accès à l'eau potable auxquelles sont confrontés les habitants. « Nos préoccupations restent l'accès à l'eau potable et ces préoccupations durent depuis très longtemps » fustige-t-il.
Le porte-parole note également : « Nos femmes sont obligées de faire des kilomètres et des kilomètres pour trouver de l'eau avec des bidons. Et parfois nous achetons le bidon de 20 litres à 100 francs ». Ce qui est non sans conséquence pour la population, car estime-t-il toujours, « nous avons des cas de maladies hydriques qui sont liés à ce manque criard d'eau potable ».
De l'avis du directeur de l'Agence régionale de développement de Saint-Louis, Mr Ousmane Sow, « l'urgence aujourd'hui c'est de mobiliser des efforts beaucoup plus soutenus pour permettre une réalisation effective de l'ODD 6 dans notre territoire. Et l'essentiel c'est de satisfaire ce besoin en eau pour toutes les personnes où qu'elles soient dans le monde.
Pour cette année, le village de Djoudj a été choisi pour abriter la cérémonie de célébration de la journée internationale de l'eau. Une manière pour les initiateurs de répondre au thème « «de l'eau pour tous ».


Vendredi 22 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :