Saint-Louis : Sorti 5e du classement, Gueum Sa Bop explique ce qui lui a valu sa position.

Ahmed Fall Braya et ses camarades regroupés au sein de la Grande coalition Gueum sa Bop sont sortis 5e du classement dans ces joutes électorales du 23 janvier dernier. Une place qu’ils occupent après s’être lancés dans la course aux côtés de 7 autres candidats dont le maire sortant, Mansour Faye. Quelques jours après la publication officielle des résultats des votes, les voilà qui brisent le silence pour expliquer ces faits qui leur ont porté préjudice.


‘’Les résultats nous classent 5e. Nous avons, avec responsabilité, analysé ces résultats et nous en sommes très fiers. Parce que notre coalition est une inter-coalition. Nous nous sommes sacrifiés pour que l’unité puisse prévaloir au niveau de la commune’’, a déclaré Ousmane Wade, par ailleurs, Président du pôle communication du comité électoral départemental de la coalition Gueum Sa Bop à Saint-Louis. 
 
Pour lui, ‘’le seul moyen de battre la coalition au pouvoir était d’être ensemble et de ne pas être acteur d’une division. Le candidat (Ahmed Fall Braya) a été choisi, mais ce n’est pas parce qu’il l’a voulu. Nous avions voulu qu’il en soit le candidat parce qu’il en avait l’étoffe, la base et l’expérience. Cela nous a valu certaines difficultés’’, a-t-il confié, face à la presse. Une occasion pour lui d’expliquer pour Braya. ‘’C’est à la dernière minute, que le choix s'est porté sur le camp du leader de la coalition Gueum sa bop, Bougane Guèye Dany’’. Cela, explique-t-il, parce que c’est un Saint-Louisien qui était persécuté par l’État. Dès lors, Baraya et ses camarades ont décidé de se lancer dans ces élections sous sa bannière de Gueum Sa Bop, a expliqué Ousmane Wade.
 
Celui-ci a évoqué la différence entre le spécimen des bulletins utilisés durant la campagne et celui présenté dans les bureaux de vote, pour expliquer leurs mauvais résultats. ‘’Nos militants disent être perdus parce qu’ils ne reconnaissaient pas les bulletins’’. Il ajoute en outre l’absence du candidat sur le terrain.
 
‘’Tout le monde a remarqué que la coalition Gsb n’était pas au même niveau que ses adversaires. Il était presque absent sur le terrain. Nulle part vous n’avez vu une affiche de Ahmed Fall Braya ou des effigies ou des messages sur notre candidat. Cela parce que jusqu’à la veille, il était malade et opéré du genou, ce qui explique son absence sur le terrain. Cela a freiné notre élan’’, a-t-il ajouté.
 
M. Wade renseigne également que le fait que Ahmed Fall Braya ait, en 2019, consenti un sacrifice en acceptant de soutenir le président Macky Sall au détriment de ses intérêts est en partie lié aux résultats que leur camp a obtenu à l’issue de ces élections locales’’. 
 
‘’Le fait que la coalition Gsb soit absente sur la liste départementale a vraiment porté préjudice, au camp de Braya’’, a indiqué Ousmane Wade qui animait le point de presse. Il en veut pour preuve que les trois candidats qui se placent au sommet du classement ont chacun une liste départementale. 
 
‘’Nous avons compris que c’est l’opposition qui a perdu encore une fois. Malgré tous les moyens de l’État utilisés sur le terrain, malgré les achats de conscience, malgré les débauchages de candidats investis sur des listes parallèles ou concurrentes, malgré tout cela le candidat de BBY n’a pas la majorité absolue. Il a obtenu 40%. Alors que l’opposition engrange 60% des votes. Cela montre encore de plus que nous avons raison d’être ensemble. Aujourd’hui, nous sommes dirigés par une minorité. Une minorité qui veut nous faire croire qu’elle est majoritaire à Saint-Louis’’, a déclaré Ousmane Wade tête de liste départementale qui dit avoir pris la parole au nom du président Ahmed Fall Braya.
 
Il a exigé, avec ses camarades, ‘’que le calendrier républicain soit respecté afin que les élections législatives puissent se tenir dans les délais’’. Des mots qu’il a prononcés, non sans féliciter le vainqueur, Mansour Faye et aussi tous les candidats. 
Jeudi 27 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :