Saint-Louis : Les travaux d’urgence de dragage de la brèche dureront 5 mois (Oumar Guèye, ministre de la pêche)


La région de Saint-Louis a accueilli aujourd’hui le premier comité régional de développement portant sur les travaux d’urgence, de dragage et de ratissage de la brèche qui continue de tuer toujours et d’enregistrer des victimes.

Lors de ce comité régional de développement, le ministre de la pêche Oumar Guèye a rassuré que  les solutions sont déjà circonscrites pour un démarrage effectif des travaux. «  Nous avons aujourd’hui circonscrit les solutions. Et cela passe par une phase d’urgence, à court moyen et long terme», laisse entendre le ministre Oumar Guèye.

Par ailleurs, il estime que « le comité régional de développement est consacré à la phase d’urgence. Qui consiste à procéder au ratissage et au dragage du fleuve. À l’issue de ce dragage nous aurons des profondeurs de 5 m, une largeur de 200 m et un balisage lumineux. Ainsi les pirogues pourront emprunter cette voie sans problème», rassure t-il.

Poursuivant son propos, le ministre annonce que le projet va démarrer au plus tard à la fin Janvier. Car toutes les études sont bouclées et le projet va coûter environ cinq milliards de francs Cfa. La phase d’étude jusqu'à la fin des travaux va durer cinq mois.

Du coté des pêcheurs, même si certains se félicitent de l’annonce du démarrage de ces travaux de dragage, d’autres restent encore sceptiques par rapport à une telle mesure. Car, estiment-ils, le démarrage des travaux a toujours été annoncé par les autorités, mais jusque là, rien n’est encore effectif.

Ce comité local de développement a vu la participation de presque de tous les démembrements de l'État et des organisations collectives de pêcheurs...  

 
Samedi 8 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :