Saint-Louis : Le syndicat des travailleurs de l’hôpital régional et l’administration à couteaux tirés.


Le torchon brûle à l’hôpital régional de Saint-Louis entre le syndicat des travailleurs et l’administration de cet hôpital. En effet, en sit-in ce lundi, lors d’une session que tenait le conseil d’administration, le syndicat des travailleurs continue de dénoncer « la gestion opaque de l’institution » dirigé par Thierno Seydou Ndiaye.

« La gestion n’est pas transparente. Les services sont en souffrance due au manque de consommables les plus élémentaires », dénonce Sidy Diallo, le porte-parole du syndicat. Le syndicat interpelle également le directeur de l’hôpital sur « l’utilisation des importantes subventions allouées par l’État ». 

Face au non-paiement des primes et astreintes aux agents, le non-remboursement des dettes aux fournisseurs, à la caisse de sécurité sociale et à l’IPRES, les syndicalistes menacent de passer à la vitesse supérieure en décrétant une grève générale.
 
Joint au téléphone par Dakaractu, le directeur de l'hôpital régional de Saint-Louis, Thierno Seydou Ndiaye, précise que la situation que traverse l'hôpital ne date pas d'aujourd'hui et que l'État est en train de faire des efforts pour résoudre définitivement toutes les préoccupations des travailleurs. Cependant Thierno Seydou Ndiaye rejette toute idée de gestion gabégique des ressources de cette institution hospitalière. 

"Je dois me poser la question quand l’hôpital aujourd’hui n’a pas suffisamment de ressources, comment on peut faire une gestion gabégique. Entre le mois de janvier et le mois d’Avril, l’ensemble de la production au niveau de l’hôpital s’élève en recettes internes à 444 millions. Rien que les charges du personnel font 499 millions soit moins 52 millions. Et dans ces conditions, je me demande comment un directeur, ou une administration va être gabégique. Je crois qu'au contraire, toute l'administration chercherait à trouver des solutions parce que ce dont je vous parle ce sont rien que les charges du personnel, je ne parle pas des charges médico-sociales, je ne parle pas des autres types de charges obligatoires dans l'hôpital ou l'administration. C’est une situation qui ne date pas d’aujourd’hui; elle dure depuis presque 10 à 18 ans. Tout le monde sait que l’hôpital de Saint-Louis traverse des difficultés, l’État du Sénégal a beaucoup fait, les travailleurs sont aussi véritablement engagés à trouver une solution de sortie de crise, mais il faut qu’ensemble l'on trouve les bons instruments. Aujourd’hui force est de dire qu’il y a un plan de redressement. Je vous dit à titre illustratif que sur presque 400 agents, 276 sont sous contrat avec l’hôpital, ce qui alourdit de manière très drastique aujourd’hui la charge salariale au niveau de l’hôpital", confie Thierno Seydou Ndiaye...
Mardi 29 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :