Saint-Louis : Le maire Mansour Faye invité à suspendre le projet de baptisation des rues afin d’apaiser les esprits.


Après les vives polémiques notées sur le projet de rebaptisation des grandes rues de la ville de Saint-Louis, un collectif composé de la société civile, des autorités religieuses, des universitaires et le monde de la culture, a pris son bâton de pèlerin pour apaiser les esprits.
 
Dans un communiqué rendu public le membre dudit groupe composé de plus de cent personnes, rappelle que parrainer, baptiser ou encore débaptiser ne sont pas des actes anodins. 
 
"Nommer est un acte de pouvoir. Parrainer, baptiser et débaptiser ne sont pas des actes anodins. Changer les noms des rues et places d’une ville au passé si riche et complexe doit être le fruit d’une longue investigation historique, philosophique et politique. En la matière une doctrine s’impose surtout lorsque l’espace public est en jeu et que la confusion menace de prendre le dessus sur un dialogue apaisé. De tels actes devraient avoir pour finalité d’affirmer une présence, d’énoncer un projet, une ambition au niveau national, et mieux au niveau continental. Tant de fils de Saint-Louis, du Sénégal et d’Afrique, tant de personnalités universelles méritent de voir leur nom inscrit au Panthéon de notre ville.", lit-on dans le communiqué.

À cet effet, le collectif invite le maire de Saint-Louis à surseoir au projet de rebaptisation des grandes rues de la ville tricentenaire, et faire appel à des experts pour la publication d'un document exhaustif sur le projet. 

"Dans le contexte particulier que nous vivons, afin d’apaiser les esprits, de privilégier une démarche consensuelle, et de préserver l’harmonie au sein de notre Cité, nous lançons cet appel aux élus de Saint-Louis afin de suspendre le projet de changement des noms des rues et places à Saint-Louis. Et de faire appel aux historiens et experts, notamment les anciens directeurs du CRDS, dans le cadre d’une commission citoyenne, pour la publication d’un document objectif, comme concept/guide, sans esprit partisan", propose le collectif, qui rappelle que, "Saint-Louis est une ville plurielle, et doit le demeurer. Son identité et sa trajectoire appellent à en faire une cité modèle, par sa fierté pour son histoire assumée et sa capacité à inspirer des solutions face aux crises existentielles de notre époque".
Vendredi 25 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :