Saint-Louis : Le directeur de l’école doctorale de l’Ugb évoque le faible montant alloué à la recherche scientifique.


‘’Je le répète toujours : la recherche, au Sénégal, est le parent pauvre de l’enseignement supérieur. On parle d’université. Et qui parle d’université parle d’enseignement et de recherche. Mais, si vous faites le tour des budgets des universités, vous verrez que la recherche est le parent pauvre. Je peux même dire que 99,99% du budget sont consacrés au fonctionnement et à l’enseignement’’, a déclaré ce jeudi, le Pr Ngalla Djité, directeur de l’école doctorale des Sciences et des Technologies de l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint Louis. C’était à la cérémonie de lancement de la 10ème Édition des Journées Scientifiques. 
 
 
Des propos qu’il a tenus pour relever la nécessité, pour tous, de revoir à la hausse le montant alloué à la recherche dans le budget affecté aux universités du Sénégal. ‘’Je lance un appel aux autorités étatiques de soutenir encore la recherche. Je pense qu’un pays ne peut se développer qu’à travers ses propres moyens. Et le Sénégal a toutes les capacités. Le capital humain qu’on a, n’a besoin que d’accompagnement. Et c’est à travers la recherche que le Sénégal va se développer. Nous sommes conscients que la recherche se développe à travers les écoles doctorales. Voilà donc pourquoi nous lançons un appel solennel au président de la République et au ministre de l’enseignement supérieur pour qu’ils puissent soutenir la recherche et accompagner les écoles doctorales’’, a-t-il confié au micro de Dakaractu.
 
L’importance de ces journées, il l’a aussi évoqué. Elles permettent ‘’à nos doctorants et ceux des autres universités de venir parler de l’état de leurs travaux de recherche. Donc, c’est une façon à nos doctorants de s’exprimer et de partager les résultats scientifiques obtenus pendant ces dernières années. Et cette rencontre d’aujourd’hui constitue des journées scientifiques pour les écoles doctorants de l’Ugb de Saint-Louis. Je peux même dire que c’est pour les doctorants du Sénégal parce qu’il y a beaucoup de doctorants venant d’autres universités qui vont participer. Et cela leur permet de présenter leurs travaux de recherche’’, a indiqué le Pr Djité.
 
En tant que directeur des écoles doctorales, et un des encadreurs des doctorants, il a rappelé que ‘’la recherche est une partie importante’’ et a précisé que ‘’l’université n’a sa place que si elle abrite des recherches. Parce qu’il y a le volet enseignement et le volet recherche. Je pense que les autorités universitaires et celles de ce pays doivent faire de sorte que de pareilles activités s’organisent chaque année et de façon périodique parce que c’est le moment de partager les résultats obtenus venant des labos. La recherche se fait au niveau des labos, mais quand vous obtenez des résultats, je pense qu’il est important de les partager’’.
 
Face à la presse, au sortir de la cérémonie de lancement de ces journées scientifiques, il dit penser que toutes les autres universités devraient organiser de telles rencontres. ‘’Ces types de rencontres devraient être reproduites dans toutes les universités de ce pays. Je le dis et le répète, au niveau du gouvernement, nos autorités doivent faire de sorte que dans le budget consacré aux universités, une partie importante des fonds soit consacrée à la recherche. C’est cela qui permet à nos universités de pouvoir organiser de façon répétitive pareille manifestation’’. 
Vendredi 25 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :