Saint-Louis / L'emploi des jeunes : "Il y a beaucoup de dispersions d'initiatives. il faut renforcer et financer les jeunes" (Dr Cheikh Oumar BA)


Partant d'une simple analyse de la situation démographique du continent africain, le docteur  Cheikh Oumar BA, chercheur et par ailleurs directeur exécutif de  l'Initiative prospective agricole et rurale ( IPAR ) note que "l'Afrique subsaharienne est le seul continent en transition démographique dans le monde  avec une population de plus en plus importante".
Ce qui constitue une chance pour le continent noir s'il trouve les moyens les plus adaptés  pour que les jeunes puissent s'employer.
Cependant, le chercheur constate "qu'il y a beaucoup d'initiatives et de volonté, mais le problème est qu'il y a beaucoup de dispersion dans les prises d'initiatives. Ce qui nécessite de voir comment faire pour renforcer les capacités des jeunes, et les financer pour exploiter tout le potentiel de développement du continent et le Sénégal en particulier.
Au docteur Cheikh Oumar Ba de souligner que "le continent dispose de ressources et a les potentialités et la jeunesse. Donc, il faut voir comment les jeunes peuvent travailler chez eux  et développer leurs zones. Cela suppose des politiques publiques."
Le chercheur s’exprimait lors d'un forum sur l'employabilité des jeunes organisé par le conseil départemental de Podor et ses partenaires.
Lors de cette rencontre, le président du Conseil départemental de Podor, M. Mamadou Dia, souligne que "l'employabilité des jeunes est une question très importante qui mérite une réflexion et les collectivités territoriales doivent imaginer des schémas porteurs qui permettront aux jeunes de s'insérer. Car l'Etat seul ne peut pas tout faire…"
L'objectif de cette initiative est de trouver les voies et moyens qui permettront aux jeunes, notamment ceux du département de Podor, de pouvoir faire face à l'employabilité et l'auto-emploi...
Mercredi 11 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :