Sachets plastiques / Le ministre de l’environnement dément l’ACIS : « Je n’ai jamais signé une autorisation d’importer des produits plastiques… »


L’Association des commerçants et industriels du Sénégal (Acis), en conférence de presse la semaine dernière, avait accusé le ministre de l’environnement Abdou Karim Sall d’avoir autorisé à dix jours de l’entrée en vigueur de la loi sur le plastique, l’exportation de plusieurs tonnes de ces sachets. Une marchandise d’une valeur de 7 à 10 milliards, avait-il annoncé, qui a bien fait l’objet de paiement des formalités douanières. 
Invité du « Point du jour » sur la Rts, le ministre a tenu d’abord à indiquer qu’il n’a jamais autorisé depuis qu’il est à son poste, l’importation de sachets plastiques au Sénégal.
« Cette information n’est pas conforme à la réalité. Le ministre de l’environnement que je suis n’a jamais délivré une autorisation d’importation de plastique pour plusieurs raisons.  D’abord la loi 2015 interdisait les sachets à faible micronnage, donc les sachets qui n’étaient pas interdits ne nécessitaient pas d’autorisation, les sachets qui étaient interdits on ne pouvait pas les autoriser. Raison pour laquelle le ministre n’a jamais signé une autorisation d’importer des produits plastiques. J’étais surpris d’entendre qu’on dise que l’on a attendu 10 jours pour laisser les containers entrer au Sénégal, mais je défie quiconque d’exhiber une autorisation pour faire entrer ces produits. D’ailleurs cette loi dès qu’elle est entrée en vigueur, tous ces produits deviennent des produits prohibés, c’est la raison pour laquelle nous faisons les grands commerces pour faire appliquer la loi », a-t-il dit. Le ministre de préciser par ailleurs qu’il n’allait pas s’attarder sur les allégations, « la loi est entrée en vigueur, notre devoir est de la faire appliquer ».
Pour rappel, Dakaractu annonçait dans la journée une saisie importante de déchets plastiques, une information qu’a confirmée  le ministre, précisant qu’il s’agissait de 16 tonnes. « Nous sommes à la phase de saisie nous n’avons pas encore donné d’amendes. (…) Notre indicateur de performance ce ne sera pas la quantité saisie, mais l’éradication complète des sachets plastiques au Sénégal », a-t-il enfin conclu.
 
 
Mercredi 6 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :