SPOLIATION FONCIÈRE À TOKYGARE - Le maire invité par les populations à se prononcer sur 1600 parcelles distribuées ' litigieusement '


Abdou Diagne, maire de la commune de Tokygare risque d'en découdre avec une partie de sa Jeunesse qui l'a accusé, lors d'une conférence de presse déroulée ce week-end, de spoliations foncières qui durent depuis 2015. Selon Moussa Thiaw, porte-parole des manifestants, '' il s'agit de 1600 parcelles délibérées par le Conseil municipal, mais distribuées d'une manière discriminatoire par le maire à ses partisans qui se mettent à les revendre subtilement. '' Une situation qui n'a que trop duré et contre laquelle, ils comptent s'insurger.

Toujours face à la presse, les jeunes ont aussi accusé leur édile de persévérer dans la gestion nébuleuse et solitaire des affaires publiques. '' Rien dans ce qu'il faut n'est limpide ! '' 
Autre pan décrié dans la manière de procéder du maire : les lenteurs notées dans la délivrance de signatures pour l'établissement de papiers d'état civil. Pour avoir un extrait de naissance, les gens sont obligés de patienter parfois plus d'une semaine. ''

Ils ne manqueront pas non plus de déplorer l'attitude du sous-préfet qui leur a interdit de tenir leur mobilisation sur la voie publique, avant de déclarer la guerre à leur édile. " D'ici les prochaines élections locales, nous allons lui mener la vie dure. Nous sillonnerons, sous la bannière de Toky ca kanam,  les 56 villages de l'arrondissement et nous le pousserons à la démission... ''
Lundi 27 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :