SOUSTRACTION DE PRÈS DE 9 MILLIONS F CFA A DES CAMBISTES : Le guet-apens presque parfait de l'étudiant Mody Niang & Cie

La bande à Mody Niang a tendu un guet-apens digne d’un scénario hollywoodien à des cambistes et leur ont volé près de 9 millions de francs Cfa. Une vengeance du susnommé qui, pendant un change, avait reçu des faux billets. Inculpés pour association de malfaiteurs de de vol avec violence, ils ont écopé de peines diverses.


SOUSTRACTION DE PRÈS DE 9 MILLIONS F CFA A DES CAMBISTES : Le guet-apens presque parfait de l'étudiant Mody Niang & Cie
Mohamed dit Mody Niang est un étudiant sénégalais aux USA. Pendant les vacances de 2010, il est revenu à Dakar. Un différenD avec son pater a fait qu’il s’est retrouvé dans l’impossibilité de repartir à la reprise des cours. Il n’avait plus, à l’en croire, l’argent nécessaire pour retourner au pays de l’oncle Sam. Pourtant, son père lui avait remis la somme 50 000 dollars (28 millions F Cfa) pour ses besoins.
Seulement, a-t-il affirmé, devant la barre de la Chambre criminelle, hier, que c’est au moment du change à l’aéroport de Dakar que les cambistes lui ont remis de faux billets. Ce qui a complètement faussé son bilan. Il prendra le soin d’en informer son père qui n’a pas cru à cette version des faits. En effet, c’est cette situation même qui est à l’origine de leur brouille. Le mis en cause s’est alors révolté et a muri un plan pour se venger à la fois des cambistes en question mais aussi de reprendre son dû pour poursuivre ses études. Il a ainsi tendu un guet-apens aux victimes pour leur soustraire la somme colossale de 8.176.500 F Cfa. Un pactole qui devait s’échanger 15 000 dollars US.  Dans son entreprise, il a entraîné les nommés Mouhamadou Bété Alpha Diallo, Pape Niang, Thierno Diallo et Bineta Niang. Cette dernière qui se trouve être sa petite sœur était juste une nouvelle bachelière pendant les faits. Ce mardi, ils étaient tous devant la barre de la Chambre criminelle de Dakar. Ils sont poursuivis pour associations de malfaiteurs et vol avec violence pour les quatre premiers, complicité de vol avec violence pour Bineta Niang.
Les faits remontent au 5 juillet 2010, les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt le 13 juillet 2010. L’attaque a été perpétrée à 14 heures, au rond-point des Maristes. Une heure pendant laquelle les rues sont désertes. Mouhamadou Bété Alpha Diallo, Pape Niang et Thierno Diallo ont écopé de 6 ans de travaux forcés, Bineta Niang a été acquittée tandis que le cerveau, Mody Niang, a pris 8 ans de travaux forcés. Ils sont condamnés à payer solidairement la somme de 9 millions de francs Cfa à la partie civile qui avait demandé 12 millions en guise de réparation.

Un scénario digne d’un scénario hollywoodien

Le scénario était parfait, le plan bien mûri mais tout aura foiré en fin de compte. Les faits ont été relatés comme suit à l’enquête préliminaire et à l’instruction. Mohamed dit Mody Niang a donné instruction à sa sœur Bineta d’aller lui chercher un cambiste qui pouvait convertir 15 000 dollars US. Il demande à cette dernière de prendre le numéro de téléphone dudit cambiste sans lui donner le sien. Et s’il fallait donner une adresse, elle devait parler des Maristes. Le concerné qui a réuni l’argent a été guidé par Bineta Niang au lieu indiqué.
Les cambistes Abou Sy et Adama Samba Dia se sont rendus sur place avec plus de 8millions de F Cfa. Ils sont ainsi tombés sur le gang qui leur font la fête avant de s’emparer du sac contenant l’argent.
Mody Niang aurait saisi ses acolytes pour lui prêter main forte à raison de 25 000 F Cfa par personne. En leur signifiant juste qu’il devait régler des problèmes administratifs avec une personne qui le faisait chanter depuis son arrivée à Dakar. Et c’était, murmurait-il, la raison qui l’empêchait de retourner aux Etats-Unis.
Ce, par le billet de Mamadou Bété Alpha Diallo qui se trouve être le ‘’boy’’ de sa maison.
Devant la barre, l’émigré a voulu endosser les faits. Selon lui, aucun de ses co-accusés ne connaissait son objectif. Parce qu’en effet, il leur avait dit que c’était pour récupérer son passeport et son visa que le nommé Abou Sy lui avait pris. Et que l’argent qui a été remis à ces derniers n’était pas une rémunération mais une offre compte tenu des relations qu’il entretenait avec Mamadou Bété Alpha Diallo qui est son employé.

Quid de sa sœur ?

Il soutiendra qu’elle n’a fait qu’obéir à un grand frère qui lui demandait un service.

La partie civile réclame 12 millions, le parquet 10 ans

Abou Sy, un des cambistes, n’était pas devant la barre, hier. Seulement son collègue, Adama Samba Dia, s’y est présenté comme partie civile. Ce dernier a confirmé qu’il s’agit d’une enveloppe de 8.176.500 F Cfa. Il ajoute qu’ils ont été brutalisés avant que le sac ne leur soit arraché. Son avocat, Me Ousmane Thiam, a demandé de 12 millions de francs Cfa en guise de réparation. Pour lui, les faits ne souffrent de l’ombre d’aucun doute.
Du même avis que l’avocat de la partie civile, le maitre des poursuites a notifié que Bineta Niang a joué son rôle à la perfection, de même que Mamadou Bété Alpha Diallo.
Pour la parquetière, Cansou Camara, si la sœur du prévenu a permis de conduire les cambistes à la bonne adresse, le sieur Diallo a réussi à recruter les bras qui ont maitrisé les victimes. «Une réunion s’est tenue. Donc, on ne saurait nier l’association de malfaiteurs. Le vol est aussi constant parce qu’un sac contenant la colossale somme a été soustrait et les accusés l’ont confirmé à la barre. Ils ont usé de violences pour prendre le sac», détaille la parquetière avant de requérir 10 ans de travaux forcés.
Les différents conseils des membres du «gang» ont demandé la requalification des faits en vol et voie de faits et une application bienveillante de la loi dans l’hypothèse que la Chambre soit convaincue de sa culpabilité. Me Bamba Cissé a plaidé l’acquittement à l’égard de sa cliente, Bineta Niang. Selon lui, rien dans ce dossier ne prouve qu’elle est impliquée dans cette affaire.
Mercredi 8 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par Pythagore le 09/06/2016 01:56
Ho oui il paie 8 ans et Thione se paie une LP pour une faute miile fois plus grave. Ce pays nimporte quoi

2.Posté par Nelius Pekey le 29/06/2016 17:19

3.Posté par Lensnaider Théligène le 15/07/2016 11:57



Dans la même rubrique :