SOPHIE NDIAYE CISSOKHO DESCEND WADE : ' Il n'ya d'yeux que pour le succès de son garçon...Ceux qui l'ont quitté ont eu raison sur les autres... '

Pour la présente des femmes de l'Apr, '' le Président Abdoulaye Wade a décidé de sacrifier toute une génération de politiques pour les beaux yeux de son garçon ''. Sophie Ndiaye Cissokho qui a accroché Dakaractu n'y est point allée avec le dos de la cuillère. '' Wade n'aime que fils , malheureusement connu des Sénégalais que de nom ''. Un extrait de l'entretien...


SOPHIE NDIAYE CISSOKHO DESCEND WADE : ' Il n'ya d'yeux que pour le succès de son garçon...Ceux qui l'ont quitté ont eu raison sur les autres... '
Dakaractu : Nourrissez-vous des inquiétudes par rapport au parrainage ?

Aucune ! Nous y sommes allés avec une sérénité sans pareille. Les Sénégalais s'arrachent à parrainer le Président Macky Sall parcequ'ils sont contents de son bilan.  Là où j'habite à Pikine et à Djeddah Thiaroye Kaw, des conférenciers et des chanteurs Mourides m'ont fait savoir qu'ils avaient toujours aveuglément voter pour Wade. Aujourd'hui, ils ont ouvert les yeux. Ils vont nous accompagner pour parrainer notre candidat et pour le réélire.  Les grands électeurs sont avec lui.


Karim reste votre adversaire car il est toujours le candidat du Pds

Tout cela c'est l'oeuvre de Wade. Il ne vit pour le succès politique de son garçon. Il n'hésitera pas à sacrifier toute une génération pour faire la promotion de Karim Wade. La preuve c'est la façon virulente avec laquelle il a  réagi quand il a appris que des responsables de son parti cogitaient pour se trouver un autre  candidat. S'ils ne le font pas, ils risquent d'être frappés de forclusion.  Le Pds sait que son candidat  ne sera jamais partant pour 2019. Si son patron s'entête à maintenir cette candidature, c'est qu'il ne veut que personne d'autre tente ses chances même si celles-ci sont presque nulles.

Vous n'êtes pas trop sévère avec Wade.

Non du tout ! Tout ce qu'il a posé comme jalon depuis toujours a été pour servir ses propres intérêts. Rappelez-vous quand il cassait les journaux ''.le takussan '', le démocrate '', notée groupe parlementaire et  quand il créait '' il est midi ''... Il sait travailler à satisfaire ses objectifs, ses propres intérêts. Aujourd'hui, il s'est permis de dire : ''.mon fils ou le chaos ''. Pour être avec Wade, il faut être un béni Oui-Oui . Il a sacrifié tous les cadres qui étaient avec lui. Il a bouté hors de ce pays tous les hauts cadres qui étaient au pays sous Diouf pour ne pas être gêné.

Et les autres candidats ?

Les Sénégalais ne confieront jamais leur pays à n'importe quel énergumène. Comment une personne qui n'a jamais été conseiller municipal, jamais député, qui ne connait rien de la chose publique, peut-il se réveiller un bon jour pour dire : je veux être Président de la République. Ce n'est pas possible ! . Il ne suffit pas d'avoir un casier judiciaire vierge et une cravate pour briguer les suffrages des populations et espèrer être élu.

Les achats de conscience ?

Juste des rumeurs sans fondements !  Ce sont les Sénégalais qui veulent  parrainer le Président Macky Sall. On leur aurait demandé de payer pour le parrainer, la majorité de ce peuple l'aurait fait, à mon avis.  Jamais une opposition n'a été aussi impopulaire que celle d'aujourd'hui au Sénégal. À vrai dire elle est insipide.

La presse vous colle l'étiquette d'agent recruteur !

Oui ! Il paraît. C'est parceque depuis quelques moments, je fais du débauchage mon activité politique principale après la collecte de signatures. D'ici, l'on ne devrait rencontrer de leader du Pds chez moi. En fait ce sont les gens qui ont compris qu'ils ne font rien dans le Pds et dans l'opposition. C'est la ruée et elle sera plus accrue d'ici à la Présidentielle.
Jeudi 13 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :